PMA "pour toutes" et autres crimes profonds : une mise à jour

Publié le 28/10/2018

  • PMA
  • (photo: Muriel Fabre-Magnan, par Le Figaro)

  • L'arnaque du mur d'aveuglement bâti artificiellement entre embryon et foetus: 
  • Alliance Vita rapporte tristement les conclusions de l'Office parlementaire pour discuter de la reproduction artificielle, qui s'en lave les mains. Un problème soulevé, l'énorme problème que l'on nous cache derrière le débat sur l'extension de la PMA, censé de concerner que queqlues bonnes femmes fantaisistes, marginales et inoffensives, c'est que l'on veut nous faire consentir, par étapes, au meurtre massif et délibéré d'enfants à naître, sous prétexte de victoires technologiques:
  • "On parle d’embryon jusqu’à 9 semaines de grossesse puis de fœtus jusqu’à la naissance. La phase embryonnaire correspond à la formation des organes, la phase fœtale à leur développement." Oui, mais "la science" prélève embryons et foetus sans distinction pour la "recherche", c'est à dire qu'ils sont volés aux parents ignorants ou complices comme le nouvel or saignant permettant la multiplication illimitée du pognon. Et les "chercheurs" exigent d'avoir le droit de triturer les embryons avant de les mettre à la poubelle jusqu'à l'âge de 14 semaines! Ca se passe dans le brouillard de la semi-légalité, dans les hôpitaux, les cliniques, les labos. Comme pour les ovocytes et le sperme, les restrictions légales reculent après chaque consultation dite de "bioéthique", consultation qui ne servent qu'à endormir les consciences pour mieux les trahir. Dire: on a le droit de faire ce qu'on veut sur les embryons, c'est pas encore des humains, c'est une position de repli face au rejet de l'avortement industriel qui monte qui monte, dans tous les milieux. Mais "la science" a besoin de les dépecer tous, à tous les stades de développement. C'est "la science" qui a besoin de constitutionnaliser le "droit à l'avortement". Plus exactement, un lobby rapace soudé idéologiquement par la décision de principe d'attaquer les principes de la morale naturelle telle qu'elle existe partout et depuis toujours, en particulier chqaue fois qu'il devient clair pour tous que c'est l'Eglise qui les porte, à bout de bras, ces principes. Et que notre pape est notre héros, notre héraut, contre la mafia mondiale des"tueurs à gages", eux-mêmes salariés des monstres.


  • La duplicité des féministes. Au Sénat, s'est tenu le 22 septembre 2018 un colloque sur le thème de la GPA. Une Mme Bidart, socialiste et élue, avait organisé la chose, pour exhiber ses mérites de féministes. Il s'agissait de dire du mal de la GPA, la revendication des homosexuels mâles, pour mieux défendre la "PMA pour toutes" ... les dames homosexuelles. Manque de bol, la plupart des intervenantes et intervenants, extrêmement compétents, ne veulent ni de l'une ni de l'autre. La position de Virginie Tellienne "Frigide Barjot", qui tient à défendre les familles stables, consolidées, même si des couples homosexuels stables en sont le noyau, est bien plus honnête, elle refuse qu'on piétine les parents biologiques. Ses montages compliqués relèvent du voeu pieux? Oui, mais on a besoin de faire de beaux rêves basés sur l'honnêteté et la sincérité, alors pourquoi pas.(voir ci-dessous). Et faire basculer les homosexuels du bon côté, c'est régler le problème...

  • Mme Fabre Maignan, professeur de droit, défend la position la plus sérieuse : interdire tout marché des gosses et des ventres sous quelque prétexte sentimental que ce soit, et faire des acheteurs existants (car PMA et GPA dans l'illégalité constituent un marché noir florissant en France) des tuteurs agréés mais surveillés par la justice. C'est lourd et agaçant? Tant mieux si c'est dissuasif pour les nouveaux candidats à la fraude. Et nous ajoutons: ces parents boiteux restent des contrevenants à la loi française: qu'ils payent donc leur dette à la société, et gagnent par là l'estime de leurs enfants, qu'ils s'acuittent d'une amende élevée, dont le montant servira à monter un fonds pour l'encouragement à la procréation naturelle, le seul projet digne d'un gouvernement responsable, dans n'importe quel pays. 

  • Si seulement le petit Macron avait dégagé la prometteuse pornographe Schiappa, dans son troupeau de ministres... il retrouverait un peu de droiture, et de confiance dans la population. Mais les patrons de Benalla exigeront de lui toujours plus de soumission, d'abaissement de sa conscience. Brigitte, c'est le moment de taper du poing sur la table et de lui dire: sois dun homme, mon fils! 

  • Tugdual Derville et son équipe d'Alliance Vita, prient de toute leur force pour la conversion de Macron. Après les conclusions parfaitement irresponsables et criminelles du "Comité d'éthique", ouvert à tout ce qui peut rapporter (qui leur rapporte déjà pas mal, probablement), on peut craindre le pire. En tout cas, c'est le moment d'être unis, et de foncer. Ni "droit à l'avortement", ni PMA pour toutes les foldingues, ni GPA pour alimenter le marché. Que l'objection de conscience, dite aussi droit de retrait, s'impose partout, dans toutes les professions et à tous les échelons, comme un NON franc et massif. 

  • Le Collectif pour le Respect de la Personne (CORP) travaille fort bien aussi, du côté du droit, et souligne à juste titre la résistance de la Cour de cassation aux pressions européennes. 

  • Les arguments de "L'avenir pour tous" : intéressant effort pour contrer le féroce lobby lgbt, à partir de la sensibilité homosexuelle:
  • "

     et développements montrant que le marché de la reproduction artificielle s'inscrit inéluctablement dans celui de l'intelligence articielle.
    Cette mouvance-là oublie juste de mentionner le problème des enfants qui préféreraient ne jamais découvir que leur père biologique, transmetteur du meilleur comme du pire, est un assassin, un sale type ou autre variété d'abject. Et qu'ils peuvent, ces messieurs, anonymes ou tracés, en bons vicelards, avoir vendu leur sperme avant d'avoir commis leurs pires horreurs. Bref, seule solution : interdiction de tout trafic de cellules sexuelles humaines, quels que soient les prétextes humanitaires. On est acculés à la radicalité, malgré les efforts conciliateurs des uns ou des autres.

     
    • "Dans le cadre de la consultation nationale des États Généraux de la Bioéthique organisée du 12 février au 30 avril 2018 par le Comité Consultatif National d'Ethique, Virginie Tellenne s’est exprimée lors des réunions citoyennes de "Contre-expertise" à l’Espace de réflexion éthique régionale d’Ile-de-France, présidé par le Pr Emmanuel Hirsch, qui animait la séance.
    Dans la vidéo ci-dessus, la déléguée générale de L’Avenir pour Tous (LAVT) explique la différence éthique fondamentale qui préserve notre humanité sexuée, entre :
    la PMA des géniteurs homme et femme parents qui est bioéthique car elle maintient la filiation biologique de l'enfant avec ses géniteurs père et mère et la procréation sexuée donc protectrice de l'ADN héréditaire des gamètes des parents et de l’embryon de l’enfant, dans toutes les formes de familles, homo, mono ou hétéroparentales : c'est la solution biohumaine préconisée par LAVT face à la PMA de gamètes de donneurs anonymespour des éducateurs parents asexués dans le cas des couples de même sexe. Cette PMA techno-marchande est asexuée car elle efface l'un ou les deux parents géniteurs de l'enfant et ouvre un marché de tris et de manipulations des gamètes-embryons et de leur ADN héréditaire. Sans la barrière éthique de la procréation sexuée maintenue dans les familles lesbiennes ou monoparentes, l’ADN sera in fine asexué par manipulation génétique, comme c’est le cas aujourd’hui avec deux souris femelles qui ont donné naissance en Chine à 29 souris femelles.
     La leader des manifs biohumaines et millionnaires de novembre 2012 à mai 2013 a eu la surprise de pouvoir s'exprimer devant un parterre de personnes a priori antagonistes mais aux objectifs convergents vers la PMA de gamètes anonymes :la conceptrice de la filiation d’intention asexuée, la sociologue Irène Théry, un père de famille militant proGPA, Dominique Mennesson, en procédure auprès de la Cour de Cassation, tous deux proPMA-GPA de gamètes anonymes, et des membres de La Manif Pour Tous, militants anti-PMA des géniteurs parentspour les couples homos et célibataires, mais pas pour les couples homme-femme cohabitants, ce qui est discriminatoire pour les homosexuels et les célibataires. La promotion publique de la PMA des géniteurs parents HF de LAVTétant empêchée par les militants LMPT, seuls visibles dans un espace media public déjà promoteur de la PMA des gamètes anonymes, les couples homosexuels et les célibataires n'ont d'autre option que de choisir cette unique PMA de gamètes de donneurs anonymes ! CQFD !" 

    ° Ci-dessous, l'excellent dossier de la résistance consituté par le site BoulevardVoltaire
  •  
  • « Le droit au bonheur » de Marc-Olivier Fogiel supplante-t-il le droit français ?

    Le seul journal où la GPA n’est pas, c’est… le Journal officiel. C’est un détail qui n’a semble-t-il pas effleuré les rédactions qui en font, de facto, la promotion.

  • L’Ordre des médecins rappelé à l’ordre par 340 médecins !

    Suffira-t-il, demain, qu'une majorité de députés de rencontre votent quelque chose sous la pression d'une minorité pour qu'aucune barrière morale n'émeuve la section éthique et déontologie ?

  • Les derniers fantasmes de Marlène Schiappa

    Prendre appui sur des fantasmes pour défendre des positions politiques, il faut oser. Marlène Schiappa ose.

  • Vous êtes opposé à la PMA ? On va vous (ré)éduquer !

    Emmanuel Hirsch a une solution : « Il faut éduquer et informer les personnes qui sont défavorables. »

  • PMA et Hapsatou : la France n’est plus à une contradiction près !

    Criminel de reprocher à une maman d’avoir appelé sa fille Hapsatou pour lui rappeler sa filiation. Pas "grave" qu’un enfant n’ait pas de filiation avec un homme.

  • La Manif pour tous : « Carton rouge pour la PMA sans père »

    Après les recommandations du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), mobilisation immédiate et joyeuse de plus de 500 militants de La Manif pour tous devant le siège du CCNE, rue de Bellec

  • Aude Mirkovic : « Contrairement à ce qui est prétendu partout, l’extension de la PMA n’est pas une promesse de campagne d’Emmanuel Macron ! »

    Mardi matin, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu public un avis favorable à l’extension de la légalisation de la PMA (procréation médicalement assistée) pour les femmes

  • Le « désir d’enfant », ce n’est pas écolo… sauf si l’on est célibataire ou homo !

    Il va vous falloir rogner encore sur vos frais de santé pour offrir un bébé aux mères célibataires et aux couples d’homosexuelles qui en ont le désir.

  • Et hop, virage à gauche de l’Ordre des médecins !

    L'ordre n'est pas opposé à l'extension de la PMA.

  • La boîte à outils politique : l’enfant, c’est mon droit !

    La PMA entraînerait automatiquement la GPA parce que nous ne pourrions pas légalement contrevenir au principe d’égalité entre hommes et femmes.

  • De la PMA et de l’escroquerie à l’assurance

    Sauf à considérer que le célibat d’une femme ou sa vie en couple avec une autre femme relève de la pathologie, où est la maladie qui justifierait d’une prise en charge d’une telle PMA par la collectiv

  • Pendant l’affaire Benalla, les députés La République en marche se sont soudés pour… liquider le père

    La probabilité reste élevée d’avoir à redescendre dans la rue.

  • Virginie Tellenne : « PMA, ce sujet engage de façon irrémédiable l’avenir de l’humanité »

    À l’occasion du lancement du projet de la Web TV de l’Avenir pour tous, Virginie Tellenne rappelle les sujets présents et à venir dont s’empare ce collectif, notamment celui de la PM

  • Ludovine de La Rochère : « Si Emmanuel Macron est fidèle à ses engagements, il ne devrait pas passer en force sur la PMA »

    La présidente de La Manif pour tous réagit au rapport du Conseil d’État qui ne voit « aucun obstacle » à l’ouverture de la PMA sans père pour toutes. « Il y a un lobbying très fort en fave

  • PMA : les cécités du Conseil d’État

    Le Conseil d’État ne voit pas d'obstacle à l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

  • GPA : trois hommes et un couffin

    S’il s’agissait d’un objet, le cas serait simple à trancher. Tout ce beau monde serait débouté, car « nul ne peut invoquer sa propre turpitude ». Mais il s’agit d’un enfant.

  • PMA : attention, on a ouvert la fenêtre d’Overton !

    Cette fenêtre est une technique de manipulation des idées et du discours, utilisée dans une démocratie afin de légaliser n’importe quoi, en s’appuyant sur la science, les médias, les lobbies, les grou

  • « On sait qu’Emmanuel Macron est personnellement favorable à la légalisation de la PMA sans père »

    La présidente de la Manif pour tous analyse la position du Président Macron sur la PMA sans père et revient sur la très forte opposition qui ressort des États généraux sur les lois de bio-éthique. « I

  • « Le père est un élément indispensable de la cellule familiale »

    Le Collectif des pères indignés, né en février dernier à Lille, s’est donné pour mission de revaloriser la place du père dans une société où cette figure est souvent mise à mal. L’un des f

  • « C’est de la promotion de la GPA, déguisée et malhonnête »

    Une affiche, qui revendique le droit à la PMA, a été placardée à Tours à l'occasion de la prochaine "Marche des fiertés". Mais plusieurs associations y voient en fait une promotion de la GPA. Une affi

  • « C’est toujours pareil : on demande au peuple son avis, mais on n’est pas prêt à l’accepter ! »

    Le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) vient de rendre un rapport synthétisant les consultations organisées dans le cadre des États généraux de la bioéthique. Aude Mirkovic dénonce une

  • Injures et mensonges : tout est bon pour défendre la PMA

    Passons sur les diverses reductio ad reactionarium...

  • Bioéthique : des débats en toc

    L’exigence de souveraineté pour la nation a été défendu : il n’est pas indispensable d’aligner nos lois sur celles du moins disant éthique d’outre-frontières !

  • Emmanuel Macron veut « réparer » le lien avec les catholiques. Même les « atroces » ?

     se gratte le menton : mais alors de qui, au juste, peut-il bien s’agir ?

  • Livre / La PMA, un enjeu de société, Aude Mirkovic

    Un livre solide et percutant.

  • États généraux de la bioéthique : basculement historique contre la PMA et GPA à Sciences Po

    Le pays réel a clairement rappelé qu’il est en opposition formelle avec ces dérives dangereuses pour l’humanité.

  • Les Français favorables à la GPA : c’est L’Obs qui le dit !

    L’acte auquel L’Obs prépare les esprits ouvre la porte vers une nouvelle barbarie.

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :+33 (0)6 83 35 54 36

Contacter notre service client

Recherche dans le blog