Mobilisation pour l'interdiction universelle de la GPA

Publié le 14/06/2016

  • Mobilisation pour l'interdiction universelle de la GPA

Les Rassemblements, pour renforcer les lois existantes : ICI   http://www.lamanifpourtous.fr/actions-de-nos-regions/vu-dans-le-figaro-deux-propositions-de-loi-contre-la-gpa-debattues-ce-jeudi/

Nous sommes heureux de voir des personnalités de gauche rappeler par leur résistance publique aux délires autour de la GPA les fondamentaux de la gauche : libérer l'homme, l'enfant et la femme de l'aliénation par le marché impitoyable. Les enthousiastes de la Grossesse pour Argent ne comprennent pas qu'il s'agit avant tout d'une arnaque. On nous fait rêver à l'enfant parfait, et on vous vend un gosse handicapé au mental par la schyzophrénie de ses !multiples parents (j'inclus les médecins pointus, pénétrants et hasardeux sans qui rien de tout cela ne serait possible), et au physique puisqu'il est un produit complètement artificiel, rien à voir avec une gestation naturelle.

Les mères porteuses, comme les donneuses d'ovocytes, chopent des cancers, parce qu'elles ont été bourrées d'hormones, leur corps violenté et manipulé finit par craquer. Elles en meurent aussi avant d'attraper leur cancer, d'ailleurs, il y a maintenant des cas aux USA, qui font plus de bruit qu'une hécatombe de mères porteuses indiennes misérables. Il y a même des sites en français qui osent en parler!

Il faut regarder les choses en face : la GPA c'est un négoce aux profits vertigineux; les dindes de la farce sont l'une, riche, qui paye, et l'autre pauvre, qui croit qu'elle va rentrer dans la catégorie des riches heureux.

Ne pas oublier que le "mariage pour tous" a été inventé pour permettre aux gays de prétendre eux aussi devenir "mères d'intention".... L'inventeur de la gpa pour tous est l'Israélien Doron Memet, au chiffre d'affaires fabuleux. C'est Israël qui a légalisé la GPA avant tout autre pays, parce que le taux de stérilité y est d'un couple sur 4; en France, c'est 1 couple sur 6.

Ne vaudrait-il pas mieux s'inquiéter de la chute vertigineuse de la fertilité masculine? Les multinationales seraient ravies d'abolir les congés de maternié, d'obliger leurs employées à faire faire leurs gosses ailleurs, par sous-traitance. Google incite déjà vivement ses employées en ce sens.

Fabriquer des enfants esclaves (puisqu'achetés dès la conception), inventer de nouvelles formes d'esclavage des femmes, déposséder les familles naturelles solides de tout prestige, c'est vraiment un progrès? Voir le  documentaire "Bébés en kit, la réalité de la GPA", sur youtube.

Voir sur Le Figaro: 

"Michel Onfray, Sylviane Agacinski, José Bové et d'autres ont signé une pétition pour l'interdiction universelle des mères porteuses. L'initiative internationale « Stop Surrogacy Now » a été lancée aux Etats-Unis.

Quel est le point commun entre la féministe Sylviane Agacinski, le philosophe Michel Onfray et l'écologiste José Bové? Ces trois personnalités de gauche se sont engagées dans une tribune publiée dans Libération «Pour l'arrêt immédiat de la gestation pour autrui», en compagnie de 160 autres signataires. Parmi eux, on trouve également l'écrivain Eliette Abécassis, l'ex-ministre des Droits des femmes Yvette Roudy et la militante féministe Marie-Joe Bonnet.

La GPA divise à gauche. En décembre 2010, une tribune favorable à l'encadrement de la GPA publiée dans Le Monde avait été signée par 60 personnalités, dont l'actuelle ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, la philosophe Elisabeth Badinter, le ministre du travail François Rebsamen et l'ex-ministre Aurélie Fillipetti.

Déjà, en juillet 2014, une lettre ouverte signée par Jacques Delors et Lionel Jospin (mari de Sylviane Agacinski) demandait publiquement à François Hollande de prendre position contre «l'admission par le droit des contrats de mère porteuse».

La pétition parue en début de semaine fait partie d'un appel international pour l'abolition de la GPA. Elle a été signée par des personnalités de toutes nationalités: Ruchira Gupta, une activiste indienne qui lutte contre le trafic des femmes dans son pays, Alice Schwarzer, cofondatrice du MLF et éditrice du magazine allemand Emma, mais aussi des mères porteuses «repenties» qui se battent désormais pour l'abolition.

Effort de mobilisation internationale

C'est le Corp (Collectif pour le Respect de la Personne) qui a relayé en France cette initiative lancée par le Center for Bioethics and Culture aux Etats-Unis. Le Corp est une association lancée en juin 2013, qui se donne pour unique objectif de lutter contre la gestation pour autrui. Proche de personnalités de gauche comme Marie-Joe Bonnet et Sylviane Agacinski, le Corp veut coordonner les réseaux féministes et de protection contre les droits de l'Homme en lutte contre les mères porteuses.

«Le triptyque Bové/Onfray/Agacinski est révélateur du souci de cohérence de notre démarche. Les gauches écologiste, antilibérale et féministe doivent s'unir contre la marchandisation du corps des femmes», résume la présidente du Corp, Marie Jauffret, au Figaro.

Pourquoi se lancer dans une initiative mondiale? «L'interdiction française ne pourra tenir que si il y a un mouvement mondial abolitionniste. Il ne sert à rien d'interdire en France ce qu'on a le droit de faire à l'étranger», explique Marie Jauffret. «Nous demandons aux instances internationales de se positionner sur ce sujet primordial dans la lutte contre les violences faites aux femmes», ajoute-t-elle.

Les milieux féministes sont très mobilisés contre la GPA, en particulier en Suède, où le combat abolitionniste contre la prostitution gagné depuis longtemps trouve un relais dans celui contre les mères porteuses. En France, si on trouve peu de féministes pour la GPA (hormis la position d'Elisabeth Badinter), les associations féministes n'en font pas un cheval de bataille prioritaire."

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire