Catégories

Newsletter

Blog catégories

Quand Trump rejoint Rumble

Publié le 17/07/2021

  • Quand Trump rejoint Rumble

Andrew Anglin

Donald Trump et Jared Kushner:

https://dailystormer.su/wp-content/uploads/2021/06/download-2021-06-28T102109.872.jpeg

Le vrai président Donald Trump a été banni de la plupart des sites Internet après que le FBI a organisé une fausse émeute au Capitole le 6 janvier.

Or, au moment où Trump a été banni, l'alternative Twitter Parler a également été totalement bannie d'Internet. (On peut soutenir que Parler aurait pu remédier à la situation en utilisant des méthodes similaires à celles utilisées par le Daily Stormer lorsqu'il a été banni, mais il ne l'a pas fait et ce réseau est resté banni).

Cependant, un site de médias sociaux alternatifs, qui a conservé une certaine résilience, est resté en place : Gab. J'ai mes propres problèmes avec ce site, et je ne l'utilise pas personnellement, et je n'encourage pas les autres à l'utiliser (du moins pas sans un VPN, et une bonne option op-sec pour ne pas y mettre d'informations privées). Seulement voilà : Gab était là et en ligne, et Trump aurait pu y poster des messages dès qu'il a été banni de Twitter. Pourtant, il a choisi de ne pas le faire.

En mai dernier, Andrew Torba, fondateur de Gab, a déclaré à Lauren Witzke de TruNews qu'une fois  Trump banni de Twitter, Gab a été contacté par l'équipe de Trump.

Selon Torba, on lui a dit que Trump pourrait être intéressé par un créneau sur le site, mais que Jared Kushner avait posé des exigences: notamment que Gab interdise toute critique d'Israël et des Juifs en général. Il n'y avait aucun moyen de confirmer ces affirmations de Torba, bien sûr, mais cela semblait vrai.

Comme nous le savons, tout ce qui a mal tourné dans l'administration Trump peut finalement être retracé jusqu'à l'infiltrateur et subvertisseur juif-démocrate Jared Kushner. Il est donc logique que Kushner soit celui qui subvertit la capacité de Trump à contacter ses partisans.

Cette semaine, les affirmations de Torba semblent avoir été confirmées lorsque Donald Trump a annoncé qu'il s'était inscrit sur le site alternatif d'hébergement de vidéos Rumble - et que Rumble a modifié ses conditions de service (ToS) pour interdire explicitement toute critique des Juifs.

Dimanche, Torba a publié sur Gab des captures d'écran des conditions d'utilisation de Rumble avant et après le 6 juin, montrant que l'"antisémitisme" est désormais mentionné comme une infraction à bannir.

Torba a utilisé la Wayback Machine, un site Web qui archive les anciennes versions des sites Web, pour montrer le changement.

Cela peut sembler marginal, mais c'est vraiment le voile qui se retire sur la machine qui a détruit Donald Trump, sa présidence et son mouvement politique.

Nous avions déjà entendu beaucoup de choses sur les divers problèmes de Kushner avec les soi-disant "antisémites" de la base de Donald Trump. Il apparaît maintenant qu'il a joué un rôle clé dans le travail de sape des partisans les plus agressifs de Trump afin de faire avancer son programme juif.

Bien que je n'attribue pas personnellement au Daily Stormer la responsabilité de l'élection de Donald Trump en 2016, plusieurs groupes de réflexion juifs de haut niveau ont publié des documents affirmant que nos mèmes et nos efforts de trolling ont joué un rôle important dans l'élection. Il est certain qu'au moment de l'élection, les soi-disant "antisémites" avaient beaucoup d'influence dans le mouvement MAGA.

C'est de l'histoire ancienne maintenant, mais la façon dont la censure s'est abattue sur le Daily Stormer était clairement un résultat de notre soutien à Trump, et la façon dont notre rôle prépondérant dans la création de mèmes nous a donné une influence sur les républicains normaux. Après des décennies de "judéo-christianisme", on demandait pour la première fois au conservateur américain blanc moyen pourquoi il soutenait les juifs, qui sont les ennemis de la chrétienté depuis des milliers d'années (et les ennemis des Européens avant même que la chrétienté n'existe).

Alors que nous étions bannis de tout, des gens comme Jack Posobiec et Mike Cernovich ont été exposés comme nettoyant leurs fils Twitter de toute mention des Juifs ou des questions d'identité blanche.

Pourtant, avant que Trump ne gagne l'élection, Posobiec et Cernovich étaient tous deux très ouverts à la discussion sur les Juifs et l'identité blanche.

Tout cela a été supprimé.

De plus, Baked Alaska a publié des messages de Cernovich lui donnant un ultimatum pour nettoyer son fil d'actualité de tout ce qui pourrait concerner les Juifs ou l'identité blanche.

C'était clairement orchestré par quelqu'un. Peu après que Cernovich ait nettoyé son compte Twitter, il a reçu une carte de presse de l'administration Trump.

Posobiec est alors allé en Israël en voyage de noces, l'annonçant lui-même.

Pendant plusieurs mois, pratiquement tous ceux qui parlaient des juifs et des problèmes des Blancs ont été bannis des médias sociaux. Les personnes qui ne parlaient pas de ces questions étaient autorisées à rester sur les médias sociaux. À ce jour, Posobiec et Cernovich restent parmi les comptes MAGA [Make America Great Again] les plus fréquentés sur Twitter. Mais ils ne font rien d'autre que de recracher de la narration directe, se superposant de manière identique à Breitbart, qui est maintenant totalement contrôlé par les Juifs.

Au moment où Posobiec et Cernovich (et d'autres) nettoyaient leurs flux de toute mention de juifs, divers agents de renseignement transformaient le côté "antisémite" et pro-blanc du mouvement MAGA, le saccageaient. L'informateur du FBI et consommateur de stéroïdes émotionnellement déséquilibré Christopher Cantwell et plusieurs autres monstres ont été présentés par les médias comme des "leaders de l'Alt Right", et tout cela s'est transformé en un désordre écrasant. Cantwell et son collègue Paul Nehlen, un informateur du FBI, ont "doxé" Ricky Vaughn, qui était le pont le plus efficace entre les conservateurs normaux et la mouvance identitaire blanche.

Jack Posobiec et Joe Biggs:

https://dailystormer.su/wp-content/uploads/2021/06/download-2021-06-28T075127.089.jpeg

Puis - très opportunément - QAnon est apparu et a comblé le vide, offrant un nouveau récit étrange aux partisans les plus dévoués de Trump. Les personnes qui ont suivi Q auraient été le même genre de personnes qui auraient été ouvertes à l'examen du problème juif. Mais les informations sur le problème juif ont été interdites, tandis que le matériel de Q se voyait diffusé sur Twitter et Facebook.

Pendant ce temps, Gavin McInnes a été évincé de la direction des Proud Boys et remplacé par Enrique Tarrio, dont il a été confirmé que c'était un informateur de longue date du FBI (il y travaille effectivement comme un agent sous couverture).

Enrique Tarrio et Joe Biggs:

https://dailystormer.su/wp-content/uploads/2021/06/download-2021-06-28T102337.815.jpeg

Je suis au courant de certaines informations, mais je ne peux évidemment pas dire qui m'a dit quoi (j'ai la bouche la mieux "zippée" de toutes). Mais vous n'avez pas vraiment besoin d'informations d'initiés pour reconstituer toute cette histoire : les fédéraux travaillaient à détruire tout penchant vers l'identité blanche qui se développait au sein du mouvement Trump. Dans le même temps, Jared Kushner (et probablement Steve Bannon et quelques autres) voulait construire une base de soutien pour Trump qui ne soit pas explicitement pro-blancs ou anti-juifs.

Par conséquent, l'agenda du FBI - le principal antagoniste de Trump tout au long de sa présidence - se superposait à l'agenda de son gendre, qui lui servait d'assistant le plus digne de confiance.

J'ai consacré beaucoup d'efforts à établir avec des documents probants tout cela non seulement pour que vous, le lecteur, compreniez - mais aussi pour que les historiens du futur aient quelque chose pour les guider dans la déconstruction de ce désordre. Avec un peu de chance, les historiens du futur auront accès à certaines des communications privées des rats impliqués dans tout cela. Mais ils n'en auront pas nécessairement besoin. Bien que nous ne comprenions pas tous les détails, l'image générale est très claire.

Ce sont les Juifs qui ont démoli Donald Trump

Rappelez-vous: tout au long de processus, l'instinct de Donald Trump voyait juste.

Rappelez-vous: après Charlottesville, Donald Trump s'est déchaîné sur les médias, leur disant que tout leur récit était un canular total, et que c'était Antifa qui avait créé la violence.

Rappelez-vous: c'est Jared Kushner qui avait convaincu Donald Trump de s'excuser pour ces déclarations précises et véridiques.

Jared et Ivanka : https://archive.is/wip/T9ZuZ

À partir de là, vous avez une spirale descendante très directe.

Après avoir pris position contre les manifestants de Charlottesville, Donald Trump ne pouvait pas défendre la liberté d'expression sur Internet. Cela a conduit à une situation où, à la mi-2019, il n'y avait littéralement personne sur internet qui soit autorisé à le défendre.

Lors du canular du coronavirus, l'internet était complètement bouclé, verrouillé comme un goulag.

Outre qu'il a débouché sur le chaos de Black Lives Matter, le canular du virus a servi de justification au canular des bulletins de vote par correspondance, qui a été utilisé pour voler l'élection à Trump.

Je ne me fais pas beaucoup d'illusions, mais je peux affirmer que si j'avais eu un accès normal à Internet et que mon armée de Trolls était intacte, il n'y avait aucune chance que le canular du coronavirus ait de l'emprise. C'était tout simplement trop stupide et trop facile à démonter avec de simples extraits de sons/mèmes.

Ce qui est vraiment étonnant c'est que, même après que Kushner ait promulgué des politiques qui ont conduit à l'éviction de Trump lors d'un canular électoral, il dirige toujours l'opération Trump au point de décider quels médias sociaux Trump est autorisé à utiliser.

Toute l'histoire aurait été différente si la fille de Donald Trump n'avait pas épousé ce ....

Jared et Trump: https://dailystormer.su/wp-content/uploads/2021/06/download-2021-06-28T102122.825.jpeg

Maintenant, tout est perdu, et la seule chose que chacun d'entre nous peut faire est d'attendre que ce système s'autodétruise.

L'autre fait bien réel, c'est que Trump ne peut absolument plus être utile maintenant, car Kushner le contrôle toujours.

(Republié du Daily Stormer avec la permission de l'auteur ou de son représentant)

https://www.unz.com/aanglin/donald-trump-joins-rumble-rumble-bans-criticism-of-the-jews/

Traduction: MP

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :+33 (0)6 83 35 54 36

Contacter notre service client

Recherche dans le blog