Catégories

Newsletter

Blog catégories

Journée d'al Qods, journée des dupes et des moins dupes

Publié le 31/05/2019

  • Journée d'al Qods, journée des dupes et des moins dupes

Triste journée d'al Qods, on ne voit guère de victoire de la paix ou de la justice à célébrer:

- Israël se remet bien des tirs venus de Gaza, les Palestiniens ont de nouveaux martyrs à honorer.

- La presse israélienne dévoile fièrement ce que peut contenir le "deal du siècle", coupant l'herbe sous les pieds à Trump, qui aurait dû l'annoncer dans quelques jours; ce sera donc un pétard mouillé. Voir ci-dessous:


- Chine, Japon, UE, US, Corée du sud, Canada, Australe, Arabie saoudite et autres producteurs de pétrole du MO sont prévus pour mettre la main à la poche. La Chine construira la belle autoroute nord-sud parallèle à la vallée du Jourdain et constituant de fait le tracé de la frontière.
- L'Egypte récupèrera Gaza, et des investissements pour un port et un aéroport.
- Pour les Palestiniens devant un jour fuir l'enfer, une issue de secours, transversale: Gaza-Ramallah-Amman, une autoroute à sens unique, de fait, par le jeu des visas et des péages.

- Tout l'argent nécessaire sortira de la poche des contribuables, sans douleur, car ce sera prélevé sur les aides au développement des uns et des autres.
- On ne voit aucun des gros contributeurs avoir intérêt à se regimber, car pour tous, cela voudra dire: "augmenter le trafic et les bénef de nos entreprises".

- A noter : la Russie n'est pas conviée, ni pour apporter le dessert, ni pour se servir une part de fromage.
- Les Palestiniens non plus, ne sont ni sollicités ni consultés: on les maintiendra au dehors et désarmés.
- L'hypothèse donnée comme axiome ne prêtant pas à débat, c'est que le Hamas rendra les armes, autant que le Fatah,le FPLP, et tout ressortissant palestinien, de gré ou de force; selon l'idée générale du "deal du siècle", les Palestiniens définitivement spoliés devraient être trop contents qu'on ne parle plus de les déporter, et qu'on leur promette moins de bombes, de coupures d'eau et d'électricité, avec du boulot comme terrassiers sur les grands chantiers, port et aéroport de Gaza, autoroute, murs divers pour que les colonies israéliennes peussent produire en paix et dans la sécurité, partout en Samarie.

- Ouf, diront certains peut-être, il n'est plus question d'expédier tous ces encombrants en Jordanie, l'année dernière encore on parlait d'une "Nouvelle Jordanie" augmentée de tous les indésirables dont l'Etat juif veut se débarrasser.
- Sauf que... Le "deal du siècle" parle désormais en termes de "Nouvelle Palestine". C'est là qu'on décèle la naïveté originelle du plan : quand les "nouveaux Américains" depuis le 16° siècle ont baptisé des "Nouvelle Amsterdam", "Nouvelle Orléans" ou autres, cela voulait toujours dire: des contrées dont nous nous emparons, et d'où nous chassons les occupants antérieurs, les autochtones: une table rase pour nous, les conquérants. La Nouvelle Palestine, cela veut dire, dans l'esprit de Jared Kushner : notre nouvelle conquête, où nous serons enfin les maîtres. Le 53° Etat des US, après Porto Rico et Hawai, nos autres îles solidement amarrées en mers hostiles.

- Il semblerait que le gouvernement israélien en fasse déjà des gorges chaudes :  sur https://www.unz.com/imercer/jared-packs-unicorns-and-rainbows-for-mideast-trip/, la paléo-libertarienne Ileana Mercer intitule son article: "Jared fait un paquet cadeau avec des licornes et des arcs-en-ciel" : Le souriant Jared est un androgyne aux méninges limitées, il y croit, à son conte de fées, parce qu'il n'a pas la moindre idée de ce que peut être la réalité, dit l'auteure.
- Pour les Israéliens et leur gouvernement, le réel c'est eux qui le perçoivent, le dessinent et le bâtissent; et tout ce qu'ils veulent, c'est continuer à tirer les Palestiniens comme des lapins, parce que c'est leur raison d'être, la guerre contre leurs gueux, tous ceux qui ne sont pas eux, les tout proches et cibles privilégiées, pour la simple raison qu'ils ne sont pas des juifs. Tant que cela durera, les Israéliens garderont un semblant d'unité et de vitalité, et leurs gouvernements pourront continuer à repousser les échéances, les pourparlers et les frontières, à acheter des alliés, à faire chanter les US et les autres, sur l'air du "nous les éternelles victimes".
- Ileana Mercer dit que dans le monde arabe, on ne dit pas "Jared", on s'esclaffe rien que d'y penser, et on dit "Mr Ivanka", laquelle est prévue pour succéder à son père.

- Et si Netanyahou et certains gouvernements arabes ensemble, torpillaient le deal du siècle, ou du moins sa jolie façade pleine de choses apaisantes et d'amour universel, avec de grandes claques dans le dos? Le bon prince MBS, expert en noyades dans l'acide, assurerait le service après-vente, une fois que le Shin Beth aura bricolé un magnifique "attentat contre JFK bis" à rebondissements. Par exemple, un "détraqué palestinien", un terroriste drogué quelconque, bref un excellent sniper suivi par d'autres excellents assassins, pourrait viser le minable petit Jared ou sa poupée, le jour où ils viendront se pavaner, tout contents d'eux, à Jérusalem. Alors la Nakba pourrait recommencer, on se débarrasserait des "Philistins", ce serait la raclée finale.
- Gaza désertée, la Cisjordanie nettoyée, la question ne se poserait plus: tout cela serait la "vraie Palestine", ou "Nouvel Israël": un pays sans détritus, un pays clean, libre de niggers de tout poil, débarrassé, tant qu'à faire, de mosquées et d'églises, dans la mesure du possible, pour faire place à l'hyper cacher Temple mondial III.

- Mais alors l'ours russe, qui ne dort que d'un oeil, et qui en a assez d'avaler des couleuvres empoisonnées, pourrait, au nom de la justice, se réveiller? et rallier à son panache blanc les musulmans humiliés du monde entier?
- Ainsi, comme dit Ileana Mercer, pour le  "deep reality show" , les décors étant enfin bien dégagés, le casting commencerait vraiment. Il y aurait les bons et les méchants, mais peut-être pas beaucoup de spectateurs encore en vie pour allumer la télé...
- A moins que Wikileaks et les gilets jaunes du monde entier ne démasquent à temps les comploteurs, et les fassent remettre à leur place, sous bonne garde, dans chaque pays.
- Le pays de l'iman Khomeiny pourrait se dresser comme un seul homme, comme son guide qui restera le seul à avoir osé proclamer : il y a quelque chose qui cloche, dans le roman holocostique qu'on nous ressasse, les vraies victimes, ce sont les Palestiniens, et nous les Perses, harcelés, sanctionnés, vilipendés, affamés, depuis tant d'années, pour faire plaisir à "l'Etat juif".

- Alors, dans maints pays, on traduirait en justice des floppées de généraux israéliens, et on instruirait les procès requis, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, et la question de la réparation due aux Palestiniens serait à nouveau posée, au contre de la table; et au centre du débat, l'application concrète du droit au retour, toujours reconnu par l'ONU.

A noter que les liens Chine-Israël se multiplient; voir : /www.coolamnews.com/la-chine-fait-les-yeux-doux-a-israel/ (La Chine n'a pas encore compris qu'il y aura aussi, plus tard, un chapitre consacrée à la malfaisance d'Etat, où l'on reparlera de ses déboires à elle).

- Notre rôle, pour l'instant: rabattre le gibier vers nos filets, comme on dit, faire du tintamarre, anticiper.

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :+33 (0)6 83 35 54 36

Contacter notre service client

Recherche dans le blog