Macron, une si jolie histoire

Publié le 30/06/2019

  • Macron, une si jolie histoire


L’histoire qui suit, qui met en scène des personnages réels, est la transcription de deux hallus en jaune acide

 I Le passé

Un matin, de très riches amis d’Emmanuel « LBD » Macron lui dirent : « Cette année nous avons versé 57 milliards d’euros de dividendes. C’est un record et nous en sommes très contents. Mais nous aimerions faire mieux l’an prochain. Peux-tu augmenter le CICE ? » Macron répondit « Oui » et répondit généreusement à la demande.

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel « GLI-F4 » Macron lui dit : « Bon, ces lois sur le climat, c’est bien joli mais ça va rogner sur nos profits. Pourrais-tu reléguer les contrôles aux calendes grecques et ainsi renvoyer la patate chaude à tes successeurs ? » Macron répondit « Oui » et le fit tel qu’il était dit.

 Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Les Russes ont lancé des médias français que nous ne contrôlons pas. Je ne veux pas de pluralité d’opinions dans notre pays… Il faudrait, non seulement censurer ces médias mais également tous ceux qui seraient tentés de reprendre leurs infos. On pourrait appeler ça « loi sur les fake news », qu’en penses-tu ? » Macron hocha de la tête et se mit à écrire.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Tu sais que je ne respecte pas le droit du travail… (Petit rire satisfait) Mais, de temps en temps, un employé me traîne aux prudhommes et je dois payer une amende. Peux-tu plafonner les amendes patronales ? » Macron répondit « Oui » et la loi parut aussitôt.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel « Maggie » Macron lui dit : « Dis-moi, les barrages hydroélectriques, ça rapporte beaucoup d’argent, n’est-ce pas ? Peux-tu me les vendre, à un prix d’ami bien sûr ? » Macron répondit « Oui » et s’exécuta avec empressement.

 

Un matin, de très riches amis d’Emmanuel Macron lui dirent : « Nous contrôlons les grands médias et c’est tellement plus confortable ainsi. Mais l’opposition trouve refuge sur Internet et ça nous ennuie. Pourrais-tu fermer l’un ou l’autre de ces sites, histoire de voir quelles seront les réactions ? » Macron répondit « Oui » et fit fermer les trois chaînes de TV Libertés.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Tu sais que j’aime jouer avec le Droit… Être à la limite de la légalité… Ou au-delà… Mais il peut arriver qu’un jeune idéaliste, le genre incorruptible, décide de tout déballer. Pourrais-tu faire une loi contre les lanceurs d’alerte, s’il-te-plait ? » Macron répondit « Oui » et prit son stylo.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Les aéroports sont très rentables. Ça me plairait bien de les avoir. Tu me les vends ? Peux-tu également verser une indemnité au début et à la fin de la concession ? » Macron répondit « Oui » et s’exécuta aussitôt.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Je suis très content d’avoir les autoroutes, ça rapporte un max. Mais les gens râlent car ils trouvent les péages trop chers. Pourrais-tu, au nom de l’équilibre économique, créer une exception fiscale pour mon secteur qui me protège y compris de tes successeurs ? » Macron répondit « Oui » et s’exécuta sur le champ.

 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Tu sais que je paie moins d’impôts que les couches populaires et j’en suis très satisfait. Mais je suis atteint de paresse administrative et l’ISF me pèse. Pourrais-tu, mon cher, supprimer cet impôt ? » Macron répondit « Oui » et fit comme demandé.

 Un matin, de très riches amis d’Emmanuel Macron lui dirent : « Nous, la grande distribution, nous nous portons bien. Mais tu sais comment sont les actionnaires : ils en veulent toujours plus. Peux-tu faire une loi qui monte tous les prix en même temps ? » Macron répondit « Oui » et augmenta le prix des produits les plus vendus.

 Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : « Tous ces moins que rien qui traînent sur les Champs Élysées, c’est pas bon pour les affaires. Ça abîme l’image de la France. Peux-tu faire en sorte que tout ce petit monde rentre chez lui, de gré ou de force ? Pour t’aider, nous pouvons te vendre des flash-ball et des grenades de désencerclement. » Macron s’étonna : « Tout de même… C’est brutal… On n’est pas à Haïti ! Les médias vont se retourner contre moi ! » Son très riche ami lui fit un clin d’œil et répondit : « Pourquoi crois-tu qu’on les a tous achetés ! » Macron fut rassuré et s’exécuta.

II L'été arrive 

Un matin, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui dit : dis-donc, ça traîne, la mise sur le marché des nouveaux-nés, on est à la ramasse, parmi les pays développés, y a que les Israéliens qui font du pognon avec ça, et nous et nous et nous....

 

- Macron répondit "oui", et soupira: je sais bien...

 

Alors, l'un des pas assez riches amis d'Emmanuel Macron lui expliqua: comment veux tu qu'on vende des gosses, nous, si les pauvres continuent à les faire gratuitement au lit et en famille: il faut qu'ils arrêtent, à la fin!

 - Macron s'esclaffa poliment: "oui", on est bien d'accord. D'ailleurs, à qui le dis-tu!

 

Alors, l'autre se fit plus précis: tu sais pourtant bien qu'en 1968, Kissinger avait expliqué à Nixon que pour réduire la population mondiale, on ne pouvait plus se contenter des stérilisations massives d'Africains, d'Intouchables indiens, de Guatemaltèques faméliques etc... ça ne suffira jamais, et puis il y a de la rouspétance par-ci par-là, ça devient compliqué.

- Macron répondit "oui"... mais je ne peux pas dire au peuple français à partir de maintenant, la sécu vous obligera à avorter une fois pas an, à partir de l'âge de 15 ans, et en même temps qu'on va rembourser la procréation artificielle pour les riches parce qu'ils adorent les expériences et les gosses génétiquement triés sur le volet , j'arrive pas à trouver l'astuce pour faire passer ça...

Ce matin, le très riche et très malin ami de Macron lui dit: mais tu n'es pas obligé de leur montrer le lien entre toutes ces lignes d'actions qui feront de toi le grand homme de la nouvelle éthique mondiale... tu causes bien, tu as un beau sourire, avec tes dents d'amour, passe juste à la vitesse supérieure..., dans le baratin, tu es bon... Tu vois bien que les Gilets jaunes sont calmés, ils ont pas voulu entrer dans cette problématique du changement de civilisation, donc tu as la paix jusqu'en septembre, au moins.

- Macron répondit "oui" avec satisfaction..., je sais, mais j'ai besoin de vacances, moi aussi!

Alors, fronçant les sourcils, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron soupira et  lui dit : oui bien sûr, tu y as droit,  mais il ne faut pas rater le bon moment, c'est cet été ou jamais.... nous n'allons pas te laisser en poste éternellement, s'il n'y a pas plus de résultats... on perd de l'argent, nous, en attendant. Regarde la réalité en face, mon ami: même avec le sida, ebola, et les vaccins empoisonnés, ils continuent à se reproduire comme des lapins.

 - Macron répondit "oui", c'est vrai; et j'ai beau envoyer des armes à toutes les bandes armées qui s'étripent en Libye, la dépopulation pour sauver la planète en surchauffe, ça n'avance pas autant qu'il faudrait;  d'accord, mais je suis désolé, je fais ce que je peux ...

 Alors, franchement agacé, le Dr. Frankenstein tapota sur son bureau: tu as très bien réussi à mettre les cathos KO, avec le coup de Notre Dame, là je te tire mon chapeau.

- Macron répondit "oui", merci, je sais; mais mon cher Frankie, je suis fa-ti-gué! Et franchement quel rapport avec la PMA pour toutes les connasses et la GPA pour mes chers électeurs gays? Ceux-là, ils peuvent bien attendre la rentrée, de toutes façons ils violent allègrement les lois existantes en France, ils vont aux US, en Espagne, en Grèce ..., pour s'acheter des gosses. Je ne saisis pas, y a pas le feu ... je devrais peut-être me coucher plus tôt...

Alors, ce jour-là, l’un des très riches amis d’Emmanuel Macron lui expliqua:  mais enfin Manu, relis les conclusions de la Banque centrale, de la commission Population et Développement de l'ONU, les textes en cent quinze langues de l'Unesco sur les droits reproductifs, les conférences de Soros, les circulaires de Rockefeller, les programmes de l'OMS, du FMI et j'en passe: il faut faire de la stérilisation douce, maintenant, de la stérilisation neuro-linguistique, psychique, quoi; c'est mou, en France, la propagande gender, lgbt, porno, post-féministe, droit obligatoire à l'avortement! Je répète, c'est urgent, on n'attend plus que toi pour passer à la vitesse supérieure!

Alors Brigitte intervint: mais enfin Manu, c'est pas compliqué, si tu veux passer à l'histoire, il faut plus de totalitarisme, plus de propagande, ça ne suffit pas, de mettre tout ça au programme des écoles, des télés, des députés, des magistrats, pour qu'ils serrent la vis aux normaux, je veux dire aux homophobes. Tu vois bien que les gens ne marchent pas...

 Et ce cher Dr. F, le meilleur ami du couple, lui sourit, à Brigitte, qui poursuivit:

 Tu ne comprends pas? Il faut que tu donnes l'exemple: change de sexe, au moins une fois dans ta vie! Fais toi couper les choses une fois pour toutes, pour ce que ça te sert, dans la vie de tous les jours! Là tu feras une super opération de com, tu feras basculer l'opinion, fascinée par ton dévouement si touchant...

Macron répondit "oui" mais... et si Benalla n'est pas d'accord?

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :+33 (0)6 83 35 54 36

Contacter notre service client

Recherche dans le blog