Tract à diffuser, halte aux impostures de "l'Etat juif"

Publié le 20/09/2018

  • Tract à diffuser, halte aux impostures de

Urgent: rupture des relations diplomatiques avec «L’Etat juif»

 

Lettre ouverte au Président du Conseil européen Donald Tusk, au président tournant du Conseil européen représentant actuellement l’Autriche, au président du Parlement européen M. Antonio Tajani, au Président et au Premier ministre de chaque pays de l’UE

 

 

Madame, Monsieur, les motifs ne manquent pas pour mettre en œuvre une rupture durable des relations diplomatiques avec ««L’Etat juif»», assortie de certaines mesures collatérales ; parmi ces motifs il en est d’anciens, et d’autres moins connus, plus récents, d’une dangerosité extrême et inédite ; en conclusion, nous soulignons les facteurs qui rendent absolument urgentes certaines décisions, qui auront des effets salutaires en cascade, dont en premier lieu l’abolition des lois contre les contestataires de l’Holocauste. Voici quelques rappels : 

- Les relations de «L’Etat juif» avec les Palestiniens : déni d’existence et de droits, massacres etc. – Les relations de «L’Etat juif» avec l’Union européenne : ingérences multiples. - Des faits nouveaux en Europe, signe infaillible de la tyrannie : répression aggravée sur les antisionistes., qu'ils soient ouvertement révisionnistes ou non - L’évolution de la réflexion en France : la victoire du révisionnisme sur l’Holocauste. - La politique étrangère belliciste de «L’Etat juif» : faire détruire l’Iran, et autres voisins, par les armées de l’OTAN. - «L’Etat juif» menace les nouvelles générations par le business de la procréation artificielle, les pressions de « l’Etat juif » et sa propagande.

Conclusion : Les hauts responsables de chacun de nos pays, et de l’avenir de l’Union européenne, sauront-ils mettre des freins au délire de Frankenstein qu’incarne plus que jamais «L’Etat juif»», avec sa prétention à exercer un pouvoir mondial pour fausser la représentation du passé, pratiquant un chantage permanent sur les gouvernements de chaque pays au jour le jour, et menaçant la santé des prochaines générations, non seulement au niveau mental, culturel et judiciaire, mais aussi physiologique et spirituel ?

 

Il est désormais clair pour tous les spécialistes, que les terrifiants mensonges autour du vaste tabou vulgairement connu sous l’appellation d’Holocauste, constituent la première grande opération d’intoxication massive par des « fake news », la première colossale imposture de l’après-guerre. C’est son succès en Occident, véhiculé par des médias défenseurs de ««L’Etat juif»», qui a permis les impostures éhontées qui ont suivi, visant à terrifier et à asservir les peuples du monde entier, à commencer par les peuples européens, et à déclencher des guerres d’agression injustifiables. Abolir les législations nationales réprimant l’exercice de la raison en histoire, et rompre durablement les relations diplomatiques avec ««L’Etat juif»» qui se vante de tirer sa légitimité de cette même sinistre imposture fondatrice, sont deux mesures qui vous feront retrouver la confiance du peuple, et donc la force de défendre la souveraineté de l’Europe et de chaque pays européen, à bien d’autres niveaux où s’exerce l’ingérence illégitime de ««L’Etat juif»», par le truchement d’organisations qui prétendent représenter « les juifs » mais qui en fait les soumettent à des pressions constantes et spécifiques. Chaque personne, d’ascendance juive ou non, mérite d’être protégée de la tyrannie de « l’Etat juif » par ses responsables politiques.

Nous rendons cette lettre publique afin d’alimenter le débat indispensable à la mobilisation de toutes les consciences, en Europe et au-delà. C’est le moment.

 
Maria Poumier, (Paris), Uriah Alonso (Barcelone), Catherine Lieutenant (Mons), Rachid Benaïssa (Paris), le 8 septembre 2018. Contact : Collectif URRDEJ     urrdej@gmail.com

 

Texte complet ici : http://plumenclume.org/blog/379-urgent-rupture-des-relations-diplomatiques-avec-l-etat-juif