Neturei Karta contre l'exportation des juifs de France

Publié le 27/06/2016

  • Neturei Karta contre l'exportation des juifs de France

le 26 juin, sept rabbins antisionistes sont venus à Paris perturber une soirée à la Synagogue de la Victoire à Paris, où des orateurs devaient vanter l'Alya en Israël. Les "Gardiens de la Cité" arrivaient de Londres, ils avaient de 7 à 77 ans environ, parlaient anglais (certains), yiddish (tous), hébreu.

Leur argument pour inciter les juifs à NE PAS émigrer en Israël : "Depuis l'an 2000, 1304 juifs ont péri dans des attaques terroristes en israël. Durant la même période, 166 personnes ont été victimes du terrorisme en France (sur une population 10 fois plus importante)".

Ils présentent sur leur pancarte F Hollande comme le docile opérateur des importateurs israéliens.

F Hollande Antisémite Premier, doucereux et intéressé à bouter les juifs hors de France?

Le Bétar a rapidement chassé les 7 intrépides au loin, et la police, bien présente, a confirmé que la rue de la Victoire est bien sous l'autorité de cette organisation paramilitaire, sur toute la rue de la Victoire entre la rue Taitbout et la rue Saint-Georges. Où est passée la laïcité? On se souvient que les évêques de France n'ont pas la moindre autorité sur ce qui se passe sur le parvis de leurs églises, et ont accepté d'interdire les crèches de Noël sur leur périmètre, cet hiver....

Ce sont deux petites françaises, de l'espèce islamo-coco-catho, qui ont protégé, par leur présence et leur témoignage, les sept personnages, de mesures de rétorsion plus sévères ("manifestation non autorisée", d'une part, coups de pied au derrière de l'autre). Une fois de plus, les dissidents à l'intérieur de la mouvance de leur choix, ont montré qu'ils peuvent toujours faire craquer le corset idéologique qui emprisonne leurs pairs, même si c'est à bas bruit, et susciter la réflexion en profondeur. Ils étaient indignés, disant qu'ils n'avaient jamais vu ça, car au Royaume Uni, où qu'ils arrivent, la police ne laisse personne les bousculer. 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire