Pornographie et terrorisme, le lien structurel

Publié le 10/11/2015

  • Pornographie et terrorisme, le lien structurel
Charybde, Entre la Plume et l'Enclume, 4 février 2015 
http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1675 

Dans les explications désormais classiques des experts, on évoque souvent des fonds et armes convoyés et remises ici et là à des bandes armées grâce à l'intervention de multiples et mystérieux intermédiaires. Cependant, pour l'observateur critique qui garde à l'esprit que la plupart des guerres actuelles sont menées contre des Etats musulmans, au nom de l'Islam et par de soi-disant Musulmans, il manque un chaînon explicatif afin de rendre le scénario de conflits par procuration crédible. 

Les pays de l'Otan ont notamment armé des "Jihadistes" en Tchétchénie, en Afghanistan, au Kosovo, en Bosnie, en Libye, en Syrie, et maintenant. Or, voilà que des individus qui en sont revenus aguerris attaquent une cible privilégiée en France: "Charlie hebdo", un journal qui usait d'une obscénité systématique afin de salir les icônes absolues des Musulmans et des Chrétiens. L'Etat français, et tous les chefs d'Etat étrangers venus se joindre aux cérémonies du 11 janvier 2015, ont imposé aux Français l'obligation, sous peine de poursuites, d'"être Charlie", c'est-à-dire, de fait, de choisir le camp des cochonneries contre celui de tous les autres, amalgamant gens pudiques et choqués de toute obédience à des bandes de jeunes éventuellement tentés de prendre les armes contre un univers médiatique pourrissant, consciemment et systématiquement, l'âme des enfants et des jeunes. N'y aurait-il donc pas d'autre alternative que le parti des porcnocrates ou celui des terroristes? Nous proposons une troisième voie. 

La question posée est de savoir comment les services secrets des Etats impérialistes peuvent générer autant de recrues sans que la moindre preuve de leur implication directe puisse être produite, même auprès de leurs agents "islamistes" censés servir leurs intérêts quand ils sont capturés par les populations ou Etats ciblés par les attaques. 

La manipulation est en fait indirecte et particulièrement vicieuse. Elle se fait, encore une fois, grâce à la porcnographie que les analyses, même les plus savantes, n'abordent jamais. Nous expliquons ici comment en soulignant qu'il faut, pour cela, disposer d'une bonne connaissance des sociétés musulmanes et, surtout, ne pas avoir été contaminé par le poison orientaliste et néo-orientaliste (tant celui des médias d'"Occident" que d'"Orient"). Une piste est fournie par la récente "Réponse de Smaïn Bédrouni à la “Lettre ouverte de Luc Besson à ses frères musulmans“" dans laquelle on trouve, de manière très intéressante, le terme "humiliation". Nous y sommes ou presque... La suite, qui est un plus scabreuse, va le montrer grâce à un petit détour par un épisode biblico-coranique. 

Tout le brouhaha (terme non d'origine arabe mais hébraïque…) autour des caïds (terme d'origine arabe) d'Al-Qaida à ceux de Boko Haram, et de la lessive impérialiste Dash à celle d'Aqmi, ne correspond qu'à un spectacle en "mondiovision" intitulé "Le terrorisme "islamique"". Il est inutile de rappeler ici que la fonction hyper-symbolique d'une telle expression est de générer un concentré de représentations mentales à vaste échelle. 

Comment les "Jihadistes" sont-ils manipulés? 

C'est en fait très simple. L'impérialisme "excite" en permanence l'ethos musulman depuis qu'il a compris combien la porcnographie lui était insoutenable. Le cas de Charlie est, à ce sujet, instructif (1). En résumé, depuis trois décennies, et particulièrement depuis l'avènement d'Internet, la porcnographie est omniprésente et coule à flots en Afrique comme en Asie. Les musulmans le savent et interprètent le phénomène comme une forme d'humiliation et de leur religion et de leur culture, bref de leur être social et individuel. Or, c'est un sujet tabou. Le mot même de porcnographie, bien qu'il désigne une réalité omniprésente, reste quasi imprononçable. 

Il apparaît donc que la porcnographie permet d''"exciter" (avant tout au sens électronique, c'est-à-dire celui de pousser à l'action - comme lorsqu'une impulsion électrique de quelques millivolts va réveiller un puissant système électronique) à distance des individus (ici, encore de simples Musulmans pacifiques) qui, constatant leur impuissance face à l'invasion de la porcnographie dans leur propre société, famille, à la télévision, sur internet, bref, partout, vont alors se sentir "légitimés" pour accomplir "le Jihad" (étymologiquement: effort, entreprise, en vue d'agréer Dieu-Allah, Dispensateur de la l'Amour Miséricordieux (Rahma en arabe)) contre les "Infidèles". Ces derniers, sont à leurs yeux (cela est sous-entendu et c'est très important) les responsables directs. Quand les forteresses de ces derniers demeurent inaccessibles, ce sont alors des boucs-émissaires qui sont pris pour cibles: soit des individus (par ex., des journalistes "occidentaux") ou des Etats (par ex., la Libye, la Syrie). 

Rappelons-nous qu'à l'époque où Internet n'était pas encore répandu en Afghanistan, les Talibans avaient réagi à l'invasion porcnographique (sans toutefois la nommer) de leur société par un autodafé de cassettes porcnographiques. Qui s'en souvient? Quant à la démolition du fameux Bouddha démoli par les mêmes Talibans, qui a souligné alors qu'il se trouvait là depuis la conquête musulmane il y a quatorze siècles et qu'il n'avait jamais été égratigné par les fidèle de cette religion ? La propagande du Système fut bien calculée. En réalité, les Talibans prenaient leur "revanche" (coup pour coup) à la fois contre cette invasion porcnographique et contre un embargo parallèle et meurtrier, que les attaques ultérieures et régulières de populations civiles à l'aide de drones confirmeraient. 

Un épisode historique "Sodome et Gomorrhe" à l'envers 

Dans l'affaire de Charlie, on a fait croire au monde entier que les auteurs de la tuerie voulaient "venger le Prophète". Certains esprits à l'Union Juive Française pour la Paix ont même voulu croire à une affaire Dreyfus "à l'envers". Inutile d'avancer ici des tas d'arguments pour montrer qu'une telle comparaison reste déplacée et même ridicule. Ou, s'il fallait en établir une, ce serait plutôt avec celle de l'image inversée de l'épisode biblico-coranique de Sodome et Gomorrhe. D'après la Bible (Genèse, XIX, 24) et le Coran (Al-Furqan/La Loi, XXV, 40), on sait que quelques habitants d'une poignée de cités palestiniennes devenues Gay, pour quelque raison mystérieuse, avaient réussi à fuir avant qu'une pluie de soufre et de feu ne fût envoyée par Dieu afin de les punir. Ceux qui avaient osé regarder en arrière, furent transformés en statues de sel, comme la femme de Loth. Or, que voit-on aujourd'hui, en 2015? Ce n'est pas une seule cité ou même quelques unes que le vice aurait totalement envahie(s) mais le du monde entier et ce, depuis trois décennies (les "Trente Glaireuses" dans le jargon sociologique) qui ont connue leur apogée avec l'avènement d'internet au milieu des années 90. Le dieu adoré n'est plus celui, Unique, des trois principales religions monothéistes au Moyen-Orient mais la Porcnographie (sans aucun caractère sacré d'ailleurs, contrairement à un courant érotique historique comme le tantrisme dans l'hindouisme). On peut même affirmer que le dieu du Marché, ne pouvant plus satisfaire des milliards de fidèles, s'est effacé au profit de la divinité Porcnographie. 

Et devant un tel spectacle, les habitants de l'immense majorité des cités du monde (donc non plus d'une poignée comme dans le récit biblico-coranique) sont restés tétanisés, pétrifiés, tels des statues de sel, impuissants à réagir ou à oser dénoncer l'imposture du nouveau dieu et de ses crimes. 

Les "Jihadistes" n'ont jamais cherché à "venger le Prophète" 

1) Premièrement, les Musulmans, qui sont des gens très patients (Le Coran a fait de la Patience une valeur aussi forte que l'Amour du prochain, la Résistance à l'Occupation et la Pudeur, entre autres) sont parfaitement convaincus que l'individu représenté par Charlie ne peut être leur Prophète (la réponse à la "Lettre ouverte de Luc Besson" évoquée précédemment le rappelle pertinemment). 

2) Deuxièmement, ils réagissaient en fait, comme un article de la presse officielle du Système l'a révélé, à un premier stimulus d'humiliation par l'arme porcnographique (étape initiale du processus de "radicalisation", l'internet faisant classiquement le reste…), rappelé par l'un des intéressés aux journalistes dans des termes ô combien clairs: 

"Les images télévisées de l'intervention américaine et britannique, en mars 2003, en Irak, les fascinent. "C'est tout ce que j'ai vu à la télé, les tortures de la prison d'Abou Ghraib [Note: des tortures inspirées directement de la production pornographique utilisée par les soldats US, eux-mêmes gavés de pornographie à l'image de leur président William Clinton], tout ça, qui m'a motivé", raconte à la barre M. Bouchnak"(2) 

Ceux qui méconnaissent les sociétés musulmanes, vécues de l'intérieur (c'est-à-dire non pas du confort intérieur et lointain des hôtels mais du fond des cafés populaires, des villages et des familles), concluront qu'il ne s'agit là que d'un cas individuel. Or, c'est tout le contraire. L'indignation et l'humiliation ressenties ne pousseront bien sûr pas tous les Musulmans à vouloir se venger par les armes mais seulement quelques uns qui "feront parler d'eux" selon le script organisé par les commanditaires fauteurs de troubles. C'est ce qui explique l'embarrassante prévalence du "Je ne suis pas Charlie" parmi les Musulmans en France et partout dans le monde quand bien même l'Institut du Monde Arabe à Paris et des chaînes de télévision du Système comme France 24 (canal arabophone) le martèlent, y compris en arabe ("Ana Charlie")(1). 

Nous défions tout journaliste ou sociologue digne de ce nom de nous prouver le contraire. Que fait donc une anthropologue nationale comme Dounia BOUZAR qui, si nous avons bien compris (et allez savoir avec quels financements de l'Etat français responsable direct d'un tel chaos), forme des familles pouvant potentiellement héberger des Jihadettes et Jihadets afin de dissuader ces derniers de passer à l'acte? 

Quand nous disons que l'Etat français est responsable du phénomène du "Jihadisme", c'est non seulement parce qu'il a soutenu politiquement et logistiquement un tel phénomène mais c'est aussi parce qu'il est responsable de la diffusion de la porcnographie dans tous les foyers de France. S'il avait su dire non aux Etats-Unis d'Amérique, comme il l'avait fait courageusement lors de l'invasion de l'Irak (et les attentats relatifs qui l'ont suivie n'ont pas touché la France, sauf méprise de notre part), la France serait restée un pays de liberté sexuelle, de paix entre les sexes et entre les diverses composantes de la société, mais sans pornographie coulant à flots sur les écrans et les téléphones individuels, lesquels flots ont généré le chaos actuel. Non seulement le nombre de viols aurait considérablement baissé, ce qui est loin d'être négligeable, mais il n'y aurait pas eu ces troupes entières de "Jihadistes" français poussés par le désir, non formulé ouvertement, de s'en prendre à la "décadence du pays qu'ils considéraient comme le leur. 

Le PAP, outils de convergence entre Chrétiens, Musulmans, et toutes gens de bonne foi 

Le "Jihadisme", dernier avatar du "terrorisme "islamique"", est une réaction directe, non-dite, à la porcnographisation du monde. Musulmans, Catholiques, Juifs désionisés et Communistes – que divisent en fait des choses beaucoup moins graves que ce dont il est question ici- doivent désormais parler ouvertement de ces choses-là. Qu'ils prennent systématiquement la parole, que ces dictateurs de la pensée leur ont confisquée pendant les Trente Glaireuses en leur imposant et leur discours sur la liberté d'exCRETion et leurs images. 

N'ayons pas peur d'affronter ces Porcs-nocrates (3) qui gouvernent le monde: de William Clinton à Dominique Strauss-Kahn et de Jack Lang à Ehud Olmert, sans parler de leurs cautions intellectuelles: du sioniste Bernard-Henri Lévy au non moins sioniste Michel Onfray et à tant d'autres. 

Le "choc des civilisations", même si c'est un savant artefact du Système, est réel. Ce n'est pas celui posé par des pratiques alimentaires comme McDonald ou Coca-Cola mais celui de la banalisation de la porcnographie imposée au monde entier comme "attitude" allant de soi. Or, elle ne va pas de soi. C'est un tel choc (au sens de la "stratégie du choc" décrite par Naomi Klein) qui a permis le coup d'état porcnocratique "Je suis Charlie" du 11 janvier 2015. Déjà à la veille du 11 septembre 2001, au un journal de langue anglaise au Moyen-Orient devinait le danger posé par la rencontre de la porcnographie en cours de banalisation et du patriarcat (4). 

Récemment, le cri d'alarme ne vient paradoxalement pas de cette région mais du centre mondial de superproduction de ce poison: les Etats-Unis d'Amérique où, par effet boumerang ("backlash effect"), les autorités médicales commencent à considérer le problème comme relevant de la santé publique (5)… Ce qui fait dire à une féministe courageuse que, certes, la pornographie a toujours existé mais ce qui est nouveau &dangereux, c'est l'apparition d'une puissante industrie (6). 

Cessons désormais de nous voiler la face ou de baisser les yeux. Réapproprions-nous le discours sur le sexe que la Porcnocratie a pris en otage. Rassemblons-nous dans un parti qui exigera d’abord un moratoire avec arrêt immédiat de tous les flux électroniques incontrôlés (ethernet, internet, hertziens); c'est-à-dire de revenir à la situation d'avant les Trente Glaireuses. 

Un tel moratoire permettra également, par un débat franc, ouvert et non plus monopolisé par la Porcnocratie désormais institutionnalisée, avec ses agents de l'intelligentsia, de redonner la parole à celles et ceux qui en ont été privées: les familles pauvres, pour commencer. N'est-il pas aberrant de constater qu'à la suite du coup d'Etat porcnocratique du 11 janvier, la liberté d'usage d'Internet est sérieusement menacée pour les opposants au nouvel ordre mondial alors qu'elle est garantie pour la nouvelle éducation sexuelle en cours de généralisation (y compris dans ses rapports évidents avec la question du genre) (7) ? Le mécanisme du jeu de la Porcnocratie consistant à supprimer de manière intempestive et vicieuse la frontière entre espace public et espace privé sera exposé au grand jour. 

Rejoignons le PAP (Parti pour une Alternative à la Porcnocratie), internationaliste par nature, qui brisera par la même occasion la colonne vertébrale du sionisme dans ce pays, bras armé de l'impérialisme à son stade suprême de développement. 



************** 

Sources citées: 

1- Zionist Point "Charlie 2.0" et son arme redoutable et vicieuse. 19 janvier 2015 

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5142 

2- Quand Chérif Kouachi comparaissait dans l'affaire de la «filière irakienne du 19e arrondissement». Par Elise Vincent, 8 janvier 2015. 

http://www.lemonde.fr/attaque-contre-charlie-hebdo/article/2015/01/08/quand-cherif-kouachi-comparaissait-dans-l-affaire-de-la-filiere-irakienne-du-19e-arrondissement_4551212_4550668.html 

3- Avec tout notre respect pour ces gentils animaux qui, tant dans les deux Bibles que le Coran, sont des créatures de Dieu. Voir plutôt le livre du philosophe Gilles Châtelet: "Vivre et penser comme des porcs". Il y a une vingtaine d'années, paraissait en France un livre intitulé "Ces malades qui nous gouvernent". Aujourd'hui, ces malades sont des psychotiques sexuels, et, pour la plupart sionistes, par-dessus le marché. 

4- Patriarchy and Pornography: Youth Open Forum on Collision of Cultures, Values [Patriarcat et pornographie: forum ouvert de la jeunesse sur le choc des civilisations et les valeurs]. By Ruba Saqr, 7 May 2000. A propos d'un forum officiel de la jeunesse en Jordanie avec la participation d'agences de l'ONU. 

5-Porn in US 'a public health crisis'. By Robert Macpherson. 16 May 2014 

http://medicalxpress.com/news/2014-05-porn-health-crisis.html 

""This is a business with considerable political clout," said Gail Dines, a sociology and women's studies professor at Wheelock College in Boston and author of "Pornland: How Porn Has Hijacked Our Sexuality." 

Porn sites get more visitors per month than Netflix, Amazon and Twitter combined, a third of all downloads contain porn and the Internet now hosts 4.2 million porn websites, said Dines, who is also president of the international feminist group Stop Porn Culture. 

"Porn is without doubt the most powerful form of sex education today, with studies showing that the average age of first viewing porn is between 11 and 14”and let me tell you, this is not your father's Playboy," she said. 

"These degrading misogynist images have become the wallpaper of our lives and they are robbing young people of an authentic healthy sexuality that is a basic right of ever human being."" 

""The earlier males are exposed to pornography, the more likely they are to engage in non-consensual sex- and for females, the more pornography they use, the more likely they are to be victims of non-consensual sex," she said." 

" Mary Anne Layden of the University of Pennsylvania, who specializes in sexual trauma, said pornography has been a factor in every case of sexual violence that she has treated as a psychotherapist." 

6- Without porn, the world would be a better place [Sans la pornographie, le monde serait plus agreeable à vivre]. By Julie Bindel, 24 Oct 2014 Gail Dines: “There has always been pornography, but there has not always been a porn industry [La pornographie a certes toujours existé. Ce qui est nouveau &dangereux, c'est l'apparition d'une industrie puissante]” 

http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/oct/24/pornography-world-a... 


7- Une conférence sur le sexe pour étudiants ne va-t-elle pas trop loin? 

http://antipornographyorg.tumblr.com/post/109715279822/does-sex-ed-conference-for-students-go-too-far-it 

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5212 


 
 


 

 

Mardi 10 Février 2015



Commentaires
 
1.Posté par Bolisson le 10/02/2015 16:06 Alerter
 
modestement je vous propose une analyse d'un philosophe musulman, beaucoup moins tirée par les cheveux :

voir : http://2ccr.unblog.fr/2015/02/08/lettre-ouverte-au-monde-musulman/
 
 
2.Posté par Charybde le 01/03/2015 16:32 Alerter
 
**************
Les manipulations insoupçonnées du néo-orientalisme
**************
Au commentateur "BOLISSON"
**************
*Vous avez raison de restez "modeste", comme tous les gens "bien-pensants" et "neutres" en cette période de destruction de toutes les valeurs par l'impérialisme. 
Le philosophe GILLES CHATELET a dit que ceux qui n'appellent pas les choses par leur nom (en l'occurrence, l'impérialisme) sont des gens qui pensent comme des porcs:
**************
GILLES CHATELET, son livre: "Vivre et penser comme des porcs".
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-actuel/Vivre-et-penser-comme-des-porcs
**************
Or, que dit ABDENNOUR BIDAR, le philosophe "oriental" en fait néo-orientaliste (donc rouage du Système) que vous citez au sujet de Charlie? Il pleure pour la dizaine de morts parisiens mais ne mentionne même pas les milliers d'autres en Palestine et ailleurs.
Sa "liberté d'expression" est la "liberté d'ex-CRET-ion" de l'impérialisme.
**************
Les manipulations insoupçonnées du néo-orientalisme
**************
Ce type de manipulation porte un nom scientifique : "néo-orientalisme". 
Le concept vient d'EDWARD SAÏD et même NOAM CHOMSKI qui était l'ami du premier et qui a bien aimé son livre sur l'orientalisme puis l'autre titré "culture et impérialisme". Tout cela, c'est une seule et même chose.
**************
Au-delà de l'orientalisme classique (comment, dans une vision de domination, les "Occidentaux" ont construit une image volontairement déformée et même caricaturale de l' "Orient", principalement musulmans)(*), il y a, depuis la chute de l'Union Soviétique, le néo-orientalisme particulièrement nourri par les Stink-tanks néo-conservateurs et sionistes aux USA (DANIEL PIPES & Co) et qui, lui, prépare le terrain au néo-colonialisme et à la justification de l'impérialisme. 
**************
(*) rien à voir l'orientalisme positif, purement artistique (danse du ventre, palmiers, fumées, etc…) 
**************
Cela donne par exemple:
-des intellectuels Africains recevant des "bourses" des USA pour publier des "recherches" visant à relativiser les crimes de l'esclavagisme "occidental" (malheureusement et souvent fait au nom du "Christ" et contre lui bien sur) par rapport à ceux, prétendus, de l' "Orient" musulman
**************
Sur l'esclavage en Islam [Pour en finir avec la question de l'"esclavage"musulman"]. 3 février 2015.
http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1674
http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5220
**************
-les bouquins d'un MALEK CHEBEL sur le sexe, et encore le sexe, etc., etc.
**************
-le livre d'ISABELLE MANDRAUD sur ABDELHAKIM BELHADJ, un assassin et terroriste reconverti dans la "démocratie" de la Libye actuelle (autrement dit les ruines de la Jamahiriya Libyenne détruite par la France et l'OTAN), qu'elle a d'ailleurs invité à Paris.
http://mondafrique.com/lire/politique/2014/05/02/le-jihadiste-libyen-belhadj-tombe-dans-une-embuscade-a-paris
http://www.mondafrique.com/lire/editos/2014/05/04/le-chercheur-francois-burgat-au-secours-du-courageux-libyen-abdelhakim-belh
**************
-L'Orient étant compliqué par nature, c'est très difficile pour un "Occidental" de repérer des manipulations subtiles quand un intellectuel "oriental", qui se dit même musulman, bien sur devant sa bibliothèque (c'est-à-dire que lui, il lit des livres, pour nous, mortels, qui ne savons que consulter des bribes d'articles sur la Toile) vous publie une lettre ouverte. La commande par l'officine MARIANNE était pourtant un bon indice du caractère néo-orientaliste.
**************
En bref, depuis la chute de l'URSS, la "guerre-contre-le-terrorisme" a pris le relais de la guerre au communisme.
**************
Les invocations par ABDENNOUR BIDAR de l'Indien GANDHI ou de la Birmane AUNG SAN SUU KYI ne visent qu' noyer le poisson.
Pour le premier, voir par exemple:
**************
Guillaume de Rouville. L’Oligarchie a fait un rêve. 22 avril 2013 
http://www.legrandsoir.info/l-oligarchie-a-fait-un-reve.html
**************
Entre autres citations de GANDGHI: « Nous croyons en la pureté raciale. Nous croyons aussi qu’en tant que Blancs, la race Blanche d’Afrique du Sud doit être la race prédominante ». «Notre combat est une lutte pour la préservation de notre race, que les Européens veulent mêler aux Kaffirs rudes et incivilisés. »


En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Porcnographie-et-terrorisme-le-lien-structurel_a110713.html#RlbLkq8yC7hW4TQY.99

 

 

 

http://www.alterinfo.net/Porcnographie-et-terrorisme-le-lien-structurel_a110713.html

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire