Ginette la Rebelle

Publié le 25/09/2016

  • Ginette la Rebelle


Ginette Hess-Skandrani est une militante politique anticolonialiste et écologiste de la première heure (membre
fondatrice des Verts) ; elle présente ici son autobiographie. La première impression qui se dégage de la
lecture de ce livre est incontestablement la cohérence de cette grande dame qui n’a pas changé d’un iota tout
au long d’une vie de lutte, de sacrifices et de combats pour la défense des opprimés. Ginette Hess-Skandrani
a été très tôt une authentique militante et a pris, très jeune, des risques importants en tant que porteuse de
valise du FLN. Elle fut un soutien actif aux Kanaks et à leur lutte d’indépendance. Son combat le plus précieux,
à ses yeux, demeure la lutte pour la libération du peuple palestinien du joug sioniste. C’est d’ailleurs cette lutte
qui a été à la source de ses ennuis, sa réadhésion au parti des Verts lui ayant été refusée après ses positions
antisionistes affirmées et assumées. Elle subira les agressions physiques des membres de la milice juive du
Bétar et ne compte plus le nombre de menaces de mort reçues. Malgré toutes ces embûches, elle n’abandonnera
pas la lutte et poursuivra le combat avec fougue et détermination. C’est un exemple rare de courage et
d’abnégation, certes difficile à égaler mais que l’on gagnerait tous à imiter. Ginette Hess-Skandrani mènera
également une lutte anti-impérialiste exemplaire contre les guerres US en Irak, Libye, Syrie… se déplaçant sur
le théâtre des conflits pour y rencontrer les populations et recueillir leur témoignage et leurs messages qu’elle
répercutera partout et notamment en France. Son parcours exceptionnel lui fera rencontrer de grands noms
de la résistance à l’impérialisme : Carlos, Arafat, Mandela, Kadhafi, Garaudy, Georges Habache... Enfin, Ginette
a organisé des conférences internationales ayant eu un large écho.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire