Burkini point final: l'offensive en force des gris

Publié le 30/08/2016

  • Burkini point final: l'offensive en force des gris

par Claude Timmermann

Après six semaines d’abrutissement des masses par la grâce télévisuelle des jeux divers et plus ou moins avariés par le dopage, émaillées hélas d’attentats dramatiques en France...et ailleurs, voici, sur fond de campagne électorale, que le gouvernement de la France - ou ce qui en tient lieu - se trouve dans l’obligation d’agir face à un bilan économique et social qui lui confère une popularité croissant en raison inverse de la courbe du chômage.

Comme on ne pouvait plus continuer à jouer avec des baballes (tennis, euro de foot, matchs de volley, hand, basket, foot, jusqu’à la nausée à Rio) il y avait donc urgence à trouver le moyen de créer quelque part un abcès de fixation pour détourner l’attention du peuple confronté au délabrement croissant de notre société.

Comme le disait  Paul Valéry : « La politique c'est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. »

Et la classe politique, qui tient d’abord à sa réélection, a trouvé – toutes tendances politiques confondues, c’est le plus ahurissant  – un merveilleux hochet : le burkini !

Cette histoire est une honte ! Elle fait scandale, ridiculise notre pays aux yeux sidérés des observateurs du monde entier qui manifestent partout leur incompréhension, mais surtout annonce des lendemains des plus inquiétants, ce que d’aucuns, ne semblent pas du tout - ou trop bien - comprendre !

Lorsqu’il a écrit « Le camp des Saints » Jean Raspail s’est forgé une aura de visionnaire. Mais il a fait mieux !

Moins nombreux sans doute ont été les lecteurs d’un ouvrage paru en 1979 « Septentrion ».

C’est l’histoire des trente-cinq derniers rescapés du « monde gris et uniforme » qui s’étend sur leur principauté : la chape de plomb mentale et physique qu’ils vont fuir vers le nord à bord d’un train aussi antique que mythique, y recréant une mini société libre, mais fatalement condamnée...

Le signe qui les décide à fuir, c’est la découverte chez chacun d’eux du dépôt d’une salopette grise mise bien en évidence : le vêtement que chacun doit porter pour marquer son adhésion au système...

Je ne peux éviter le rapprochement avec le scandale du burkini...

Comme l’évoque Raspail : « L’ennemi est insidieux, pas seulement extérieur au pays mais peut se trouver en chacun de ses habitants... »

Je suis de ceux qui refusent la salopette grise !

Je suis de ceux qui refusent qu’un hurluberlu fut-il maire d’une commune ou ministre décide de ce que je dois porter et de la façon dont je dois me comporter !

Au pays des Droits-de-l’Homme où déjà la liberté d’expression est proscrite depuis la loi Fabius-Gayssot voici maintenant qu’on voudrait imposer une manière de s’habiller (en commençant par les tenues de plage !)

Et le pète sec matignonnais d’énoncer avec sa suffisance habituelle que l’on doit arborer une « tenue correcte sur une plage ».

Qu’est-ce qu’une tenue « correcte » pour le catalan naturalisé ? Etre seins nus, en string ou à l’extrême rigueur en bikini ?

Et le même d’énoncer que la tenue du burkini  des musulmanes (et sont-ce toutes des musulmanes ???) constitue un « trouble à l’offre public » (sic !). En fait de trouble à l’ordre public, l’expérience montre  que c’est lui seul qui le constitue !!!

Un certain nombre de maires irresponsables, fanatisés ou en mal de réélection, ont pris des arrêtés municipaux interdisant aux gens de se trouver « habillés » sur les plages...Et des pandores diligentés verbalisent : c’est moins dangereux de s’en prendre à une femme sur une plage que de s’attaquer aux filières terroristes et aux trafiquants de drogue !

Et puis on peut toujours laisser croire qu’un burkini ou un paréo constituent une cachette idéale pour dissimuler une kalachnikoff ou une AK 47...

Paul Valéry le disait déjà : « Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion »

C’est ainsi qu’on verra une malheureuse baigneuse, gardant un peu de coquetterie et de pudeur, se faire virer manu militari pour avoir arboré un paréo destiné à masquer ses vergetures et autres atteintes du temps.

C’est ainsi qu’une « arabe » (surement !) va se faire retirer sa tunique par deux pandores armés : des images qui feront le tour du monde et engendreront partout des réactions scandalisées, la dernière en date émanant du New York Times ! Une honte dont la France ne se relèvera pas !

Et tout cela pourquoi ? Pour répondre à la logique implacable du laïcïsme le plus odieux qui voit une connotation « religieuse » à n’importe quoi et donc un motif à reprendre la chasse aux sorcières...

Et tous ces maires aussi grotesques qu’haineux de hurler partout au respect de la « laïcité républicaine », sans même qu’on sache s’il y a un quelconque rapport entre les faits, les habitudes vestimentaires, le prosélytisme religieux...et le terrorisme !

Le plus navrant dans l’histoire c’est que ce virus insidieux de souche maçonnique contamine tous les milieux politiques, pas seulement au PS ou au melting polt LR, mais aussi hélas au Front National (enfin ce qu’il en reste depuis la dictature de Philippot).

C’est simplement effrayant et le plus incroyable c’est de voir l’atonie populaire face aux dictats des ayatollahs laïcistes ! Le plus inquiétant c’est de voir se développer un matraquage idéologique totalement débile qui amalgame le fait de se couvrir le corps ou la tête avec l’islamisme radical. Combien de femmes musulmanes d’ailleurs portent ce vêtement, quelque centaines ?

Cela est-il nouveau ? Non, il y a des années que le burkini existe ! Cela provoque-t-il des incidents ? Pratiquement jamais comme le reconnaissent les maires interviewés !

Des « terroristes » ont-elles été repérées dans de telles tenues ? Jamais !

Alors pourquoi – si ce n’est avec des arrières pensées idéologiques évidentes – avoir été lancé cette affaire ?

 

Car ce n’est pas du tout une affaire d’islamisme : c’est une affaire de conditionnement populaire !

Certains pourront cependant s’inquiéter des conséquences de ce genre d’oukases : peut-on encore porter un bonnet de bain ou une tenue de pongée à la plage ?

Un de mes amis, atteint de psoriasis, pour lequel les bains de mer font un bien fou, devra-t-il s’en priver car bien évidemment il se plonge avec un maillot entier, peu désireux d’offrir le triste spectacle de sa peau en loques...

Jusqu’où ira-t-on dans la restriction des libertés ?

Jusqu’où laissera-t-on opprimer le peuple par la tyrannie politicienne au service du sectarisme laïciste?

Chacun avait jusqu’ici encore le droit sinon de s’exprimer – la police de la pensée veille et la traque sur Internet s’intensifie – au moins encore de s’habiller comme il l’entendait...

Désormais c’est le premier ministre qui fixera ce qui est « correct » ! Le jean tee-shirt sans doute?

La fameuse salopette grise n’est décidément pas loin !

Toute dramatique qu’elle soit, l’histoire est doublement savoureuse pour ceux qui ont un peu de culture (ce qui exclut évidemment les membres du monde politique).

D’une part, parce que temps n’est pas si lointain où les maillots de bain couvraient le corps et où les femmes refusaient de sortir de chez elles tête nue ! A la génération de ma mère toutes les dames faisaient leurs courses le matin avec un fichu (ou un foulard sur la tête) et bien peu sortaient sans un chapeau ou un béret.

Faut-il rappeler que lorsqu’un couturier libidineux a voulu présenter le bikini en 1946, il ne s’est trouvé aucun mannequin pour accepter de se montrer avec et qu’il fallut aller chercher des danseuses nues pour le faire ?

Il y avait même des contrôleurs de longueur de maillots aux USA!

          

Un imam italien, non sans humour, vient d’ailleurs de publier une photo nullement irrévérencieuse de religieuses sur la plage, ce qui aurait fait « scandale » ! On se demande bien pourquoi !

http://www.ouest-france.fr/europe/italie/burkini-un-imam-italien-diffuse-une-photo-de-religieuses-la-plage-4425645

 

Le résultat de ce réflexe d’ostracisme, autopromu par nos autorités, est que nous allons rejeter toute une communauté, aujourd'hui qu’on le veuille ou non,  partie intégrante de la société française sinon partout intégrée, depuis que Giscard d'Estaing, pour lequel nombre d’entre nous avons voté, a créé le regroupement familial!

C'est donc bien de notre responsabilité qu’il s’agit d’abord, non pas de la "leur"...

Arrêtons donc de stigmatiser aujourd’hui les musulmans: c'est faire le jeu des vrais ennemis de la civilisation, ces « gris » qui œuvrent patiemment sans même plus se cacher en utilisant « l'intégration » - principe aussi idiot que scandaleux - au lieu d'amener les immigrés à l'assimilation, ce qui a permis depuis pas moins de trois mille ans de constituer un peuple français harmonieux...

 

Bannir les usages de certains, supposés  musulmans, est en outre dangereux dans la mesure où loin d’être spécifiques, ils en rejoignent d’autres, notamment  ceux du monde juif, qualifié par certains d’orthodoxe, où la femme assujettie à la « tsniout » ne se montre jamais en public bras et jambes nues, et sans foulard, à moins qu’elle ne porte perruque !

http://www.tsniout-mag.com/la-tsniout-c-est-quoi/le-port-du-foulard-comment-franchir-le-pas

 

Il faut être un peu cohérant tout de même !

La meilleure preuve?

Les lignes de vêtements qualifiés de « pudiques » pour femmes juives  orthodoxes : un catalogue israélien qui se passe de commentaires : http://seasecret.biz/special-offers

Nous parlons bien ici de costumes de bain ! Pas de tenues de plage !

 

 

 

Et même pour les fillettes !

          

 

Et de fait, en dehors du seul rabbin sépharade Sebbag, (il fallait bien un sépharade pour soutenir Valls) le monde juif est assez unanimement monté au  créneau, au grand dam du maire de Cannes qui avait espéré se faire bien voir de sa population en se lançant dans l’hystérie antivoile, et Cannes n’est pas exactement une ville représentative de la diversité de la population française, en particulier l’été...

Dans les milieux politiques, Anne Hidalgo en tête, l’écrasante majorité de l’intelligenstia ethnique a manifesté son opposition à ces arrêtés d’exclusion.

A croire que d’ici peu, être opposé au burkini pourrait être bientôt assimilé à de l’antisémitisme!

C’est Valls, toujours aussi obstiné qui n’a rien du comprendre !

Le seul qui ait dénoncé cette dérive totalitariste face au concert des bêlements de la bien pensance politique en salopette a été Philippe Randa, il importe de le souligner !

Même les féministes sont montées au créneau pour défendre le libre choix des femmes à se vêtir comme elles le veulent. A l’étranger la réprobation est unanime de Londres à Berlin, de Rome à New York...

L’argument grotesque qui veut que le burkini soit la marque religieuse de l’asservissement de la femme ne convainc personne à part les dogmatistes laïcistes qui le déclarent encore !

Et après les costumes des femmes laïques, se seront évidemment les costumes religieux qui seront interdits !

Soyons en conscients : le burkini n’est qu’un leurre, c’est la liberté religieuse qui est directement visée !

C’est la religion laïciste républicaine de Peillon que l’on cherche aujourd’hui à imposer par la force!

Sans surprise, le seul à avoir emboité le pas, avec enthousiasme, aux aboyeurs laïcistes a été Sarkozy ! Espérons que son manque légendaire de clairvoyance ainsi mis en évidence permettra de nous débarrasser définitivement de lui avant qu’il ne pollue les primaires.

Il a d’ailleurs fait très fort en se répandant en déclarations anti-immigration, lui qui, avec son mentor Raffarin, clamait à qui voulait l’entendre que le premier problème de la France était de réussir son métissage ! https://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M

Aux dernières nouvelles d’ailleurs ce grand homme des tas (de bêtises - pour être poli) prévoit de revenir sur les accords du Touquet qu’il avait pourtant signés, portant sur le transit des immigrés ...

 

Le burkini ne me choque pas! Loin s'en faut!

C’est le choix de chacun quoiqu’il s’en dise.

Ce qui me choque ce sont les manœuvres provocatrices, stigmatisantes et haineuses des Valls, Estrosi et autres...

On ne s’étonnera pas dès lors de l’arrêt du Conseil d’Etat : il n’avait guère le choix face à la Ligue des Droits de l’Homme et à une marque de discrimination aussi flagrante, et puis le président Stirn devait  sauver la tsniout en France!

Cela n’empêche pas le maire de Villeneuve Loubet de déclarer maintenir, en pleine illégalité, son oukase...

Pour un parlementaire, aller contre le Conseil d’Etat est pour le moins...étonnant ! Et sans espoir...

Comme je regrette d’habiter si loin, je me serais fait un malin plaisir de venir sur sa plage en pantalon chemise, tunique et chapeau, avec une canne de maquignon qu’un de mes amis m’a offert il y a quelques années, juste histoire de décourager - au cas où - ses pandores s’ils  se montraient  trop entreprenants, car je n’aurais pas hésité !..

Là on aurait eu un beau trouble à l’offre public provoqué et juridiquement constaté du fait des policiers municipaux : un bel éclat judiciaire en perspective!

Tous les Français doivent aujourd’hui comprendre que la question n’est pas l’islamisme ou l’islamisation réelle ou supposée de la société, ce qui peut poser aussi de réels problèmes !

Le vrai problème est celui du laïcisme maçonnique, ce virus insidieux qu’il nous faut combattre avec la dernière énergie : notre liberté et le respect de nos traditions, comme du libre exercice de nos religions, est à ce prix !

Comme le dit Raspail : « l’ennemi peut se trouver en chacun des habitants du pays ».

Nous venons d’en avoir la démonstration.

Dans ce combat contre le dogmatisme laïciste, chrétiens, juifs religieux et musulmans doivent être déterminés et solidaires.

Un premier signe ?

Un collectif de bretons et  de bretonnes du Finistère a pris hier un bain tout habillé en signe de solidarité...

http://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/burkini-operation-douarnkini-sur-la-plage-des-dames-29-08-2016-11197074.php#closePopUp

 

 

Que chacun en prenne la mesure, sinon l’alternative sera simple : se préparer à porter la salopette grise ou prendre sans retour le train pour Septentrion... Et je serai de ceux-là... Si j’y arrive...

 

                                                                                                                      Claude Timmerman  28 / 08 / 1

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire