Revue de presse 9 juillet 2015

Publié le 10/07/2015


Du Yémen à l’Ukraine, la bataille de Russie

(débat entre Israël Adam Shamir et Jean-Michel Vernochet avec l’aide Maria Poumier) -9 JUILLET 2015

http://www.medias-presse.info/du-yemen-a-lukraine-la-bataille-de-russie-debat-entre-israel-adam-shamir-et-jean-michel-vernochet-avec-laide-maria-poumier/34948

Cette semaine, Jean-Michel Vernochet reçoit Israël Adam Shamir pour parler de son dernier ouvrage, publié chez Kontre Kulture: « La bataille de Russie ». Avec l’aide de Maria Poumier, qui fait office de traductrice, ils évoquent la situation faite à la Russie dans les médias occidentaux , ainsi que les perspectives d’évolution de la situation politique à court et moyen terme.


Greece Sets Parliament Vote on Reform Commitments to EU

Tsipras va-t-il trahir son engagement auprès du peuple grec de ne pas accepter plus d’austérité?


http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/Greece-vote-financial-crisis/2015/07/09/id/654261/
 

Discours pertinent de Sahra Wagenknecht au Bundestag - Mars 2015

https://www.youtube.com/watch?v=3xbI4anc5NU

Intervention de la députée allemande Sahra Wagenknecht devant le parlement allemand le 19 mars 2015. Vice-présidente du parti de gauche allemand "Die Linke", Mme Wagenknecht est une personne dotée d'un certain franc-parler, comme vous allez le constater vous-même. Notez la présence de Mme Merkel et de M. Schauble (ministre allemand des Finances) et leurs réactions en direct au discours aussi provocant que pertinent de cette députée allemande qu'on aimerait certainement voir plus souvent en France.
 

Vu de gauche : le Shylock primordial


Natacha Valla est au service de Goldman Sachs et surveille la politique du Premier ministre !

La preuve consiste en deux courtes vidéos, l'une extraite du C dans l'air du 8 juillet 2015, sur France 5, où l'on nous apprend que Natacha Valla est une économiste qui est actuellement "au service" du premier ministre, et l'autre est un extrait d'une émission d'iTélé intitulée Les clés de l'éco, qui date du 5 juin 2011, où l'on nous apprend que Natacha Valla est tout simplement chef économiste de Goldman Sachs.

L'article et les vidéos sont au lien ci-dessous :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8982 <http://mai68.org/spip/spip.php?article8982>

Ce qui fait qu'en plus de Macron, l'homme de main de Rothschild qui surveille la politique de l'Élysée, on sait maintenant qu'il y a aussi Natacha Valla qui surveille pour Goldman Sachs la politique du premier ministre !

QUESTION :
y a-t-il un lien entre Rothschild et Goldman Sachs ? Goldman Sachs est-elle une société écran pour la banque rothschild ?


Europe - 13 novembre 2011 - le putsch de la banque Goldman Sachs :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3426

Le vampire Goldman Sachs (vidéo 73'29) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4474

La dette grecque est une arnaque montée par la banque Goldman Sachs selon un procédé dénoncé par Perkins :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8429 <http://mai68.org/spip/spip.php?article8429>

 
 

Pour info seulement et pour adultes avertis

Liberté d’expression et délabrement hexagonal de la justice – des faits divers emblématiques du naufrage de la civilisation européenne

Hervé Ryssen 8 juillet 2015

https://www.youtube.com/watch?v=JhoXqB38nts

Les criminels mondialistes poussent les Occidentaux à faire la guerre à l'islam

………………………………

Assassinats contraceptifs : un cas d’école

http://quenelplus.com/quenel-actu/inversion-des-valeurs-judiciaires.html

………………………………

Journée "Je ne suis pas Charlie" – 27 juin 2015

On apprend que Poutine a averti les américains que s’ils vont trop loin dans leurs persécutions de la Russie, il se passera deux choses :

1) ouverture des dossiers sur la libération des camps de concentration à la fin de la seconde guerre mondiale sachant que la plupart ont été libérés par l’armée russe,
2) révélations sur les missions Apollo qui mettraient en évidence que les américains ne sont jamais allés sur la Lune.

Pour tous ceux qui ont réellement étudié ces deux sujets, les conclusions sont évidemment claires depuis longtemps et n’ont pas besoin des preuves supplémentaires russes.

http://www.dailymotion.com/video/x2x0li3_alain-soral-et-dieudonne-a-la-journee-je-ne-suis-pas-charlie-27-juin-2015_webcam



Sans surprise : la demi-initiative française contre Israël à l’ONU n’était que du théâtre

 
 israpresse.net <http://www.israpresse.net/la-france-renonce-a-son-initiative-de-paix-au-proche-orient/>

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki, a confirmé mardi que la France a renoncé à son intention de présenter devant le Conseil de sécurité de l’ONU une nouvelle résolution contraignant Israël à reprendre les négociations avec les Palestiniens.

L’initiative de paix française comprenait la création d’un groupe de soutien international au processus de paix réunissant des pays européens, les États-Unis, une partie des pays arabes et le conseil de sécurité de l’ONU. La tournée du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, au Proche-Orient en juin visait à promouvoir cette première étape du projet français. Dans un deuxième temps, Paris souhaitait faire adopter une résolution au conseil de sécurité de l’ONU, exhortant Israël à reprendre les pourparlers avec l’Autorité palestinienne et exigeant un accord de paix « juste et durable » dans les 18 mois.

Dans une interview accordée à la radio « Palestine », le chef de la diplomatie de l’Autorité palestinienne a affirmé que l’initiative de paix française a été abandonnée.

 

"Ne menacez jamais un Iranien !" : quand le ton monte aux négociations sur le nucléaire

VIENNE, 8 juil 2015 (AFP) -
Généralement qualifiées de "cordiales", les intenses négociations sur le nucléaire à Vienne connaissent aussi des éclats de voix, le ministre iranien ayant été jusqu'à lancer : "Ne menacez jamais un Iranien !", selon des médias de son pays mercredi.

L'incident, qui fait les délices de la twittosphère, n'a été démenti par aucune des parties.

A une réunion plénière lundi au palais Coburg, qui abrite depuis douze jours les négociations, la Haute représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini laisse échapper : "Si c'est comme ça, on va tous rentrer à la maison."

Son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, un diplomate expérimenté et d'ordinaire toujours souriant, réplique : "Ne menacez jamais un Iranien !". Et le Russe Sergueï Lavrov d'ajouter : "Ni un Russe !", selon le récit fait par plusieurs médias iraniens, dont l'agence officielle de presse Irna.

L'altercation est survenue à un moment où les grandes puissances et l'Iran, qui tentent depuis plus de 20 mois de régler ce dossier qui empoisonne les relations internationales depuis une décennie, abordaient un des points sensibles de la négociation : l'embargo onusien sur le armes qui frappe l'Iran depuis 2010.

Opposées à une levée de cet embargo, les grandes puissances ont évoqué le rôle potentiellement déstabilisateur de l'Iran au Proche et Moyen-Orient. M. Zarif, 55 ans, se serait alors mis en colère, lançant en substance à ses homologues : "Je devrais tous vous traîner devant une cour internationale pour votre soutien à Saddam Hussein", pendant le conflit irako-iranien dans les années 1980.

L'incident n'a pas été officiellement confirmé. Mais un haut responsable occidental a reconnu "un échange de vues très animé", des termes correspondant à un coefficient élevé d'altercation sur l'échelle de Richter du langage diplomatique.

Au cours d'une négociation marathon telle que celle menée depuis près de deux semaines à Vienne, un tel incident n'a rien d'anormal en soi et fait partie d'une dramaturgie bien comprise, selon des observateurs.

Une porte-parole de Mme Mogherini a d'ailleurs tweeté mercredi que les relations entre les parties réunies à Vienne étaient "fondées sur l'ouverture, la franchise et le respect mutuel". M. Zarif a de son côté souligné le rôle "positif et constructif" de Mme Mogherini, et le "respect mutuel" qui gouvernait leur relation.

Connu pour son tempérament passionné et sa voix sonore, M. Zarif a trouvé un partenaire de choix en son homologue américain John Kerry.

Dans un incident distinct cette semaine, les deux hommes, réunis en tête-à-tête, ont en effet tant élevé la voix que les murs du Coburg ont tremblé, selon une source diplomatique. Un proche du secrétaire d'Etat s'est finalement permis d'entrouvrir la porte pour suggérer de baisser le ton, la confidentialité de l'entretien étant en péril...

………………………………………

Euronews : Congrès américain : la majorité républicaine parée à bloquer un accord avec l'Iran

http://fr.euronews.com/2015/07/09/congres-americain-la-majorite-republicaine-paree-a-bloquer-un-accord-avec-l-iran/


Why not ?!

Ukraine Merges Nazis and Islamists

July 7, 2015

https://consortiumnews.com/2015/07/07/ukraine-merges-nazis-and-islamists/

Ukraine’s post-coup regime is now melding neo-Nazi storm troopers with Islamic militants – called “brothers” of the hyper-violent Islamic State – stirring up a hellish “death squad” brew to kill ethnic Russians in eastern Ukraine, on Russia’s border, reports Robert Parry.

……………………………………
Des bataillons islamistes contre Donetsk et Lougansk ?!

jeudi 9 juillet

Plusieurs bataillons islamistes sont engagés côté ukrainien contre les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk.

Selon le New York Times, il s’agirait des bataillons Cheikh Manour et Djokhar Doudaïev, principalement composés de Tchétchènes venant de Géorgie et d’Ouzbékistan et du bataillon Crimée, composé de Tatars [1 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nb1> ].

Ces groupes sont liés aux nazis de Pravy Sektor et ne touchent aucun salaire du gouvernement ukrainien. Le quotidien n’a pas trouvé de trace d’une implication états-unienne.

Pourtant, comme Thierry Meyssan l’a révélé il y a plus d’un an [2 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nb2> ], la CIA coordonne les nazis et les islamistes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Concernant l’Ukraine, la CIA avait organisé un « Congrès anti-impérialiste » (comprendre anti-Russe), le 8 mai 2007, à Ternopol (ouest de l’Ukraine), auquel participaient déjà les nazis ukrainiens et les islamistes du Caucase. La coordination qui fut créée ce jour-là porta Dmytro Yarosh (le chef de Pravy Sektor) à sa présidence et reçu la bénédiction de Dokou Oumarov (le cinquième président de l’Émirat islamique d’Itchkérie, puis l’émir du Caucase).

En décembre 2013, des islamistes tatars étaient soudainement revenus du Proche-Orient, où ils combattaient contre la République arabe syrienne, afin d’encadrer la révolution colorée de la place Maïdan [3 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nb3> ].

Par ailleurs, actuellement les officiers de l’Émirat islamique en Irak et au pays de Cham ont largement été remplacés par des Tchétchènes, au point que le russe est devenu la langue de l’état-major de Daesh en remplacement de l’arabe.

Notes :
[1 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nh1> ] "Islamic Units Help Ukraine Battle Rebels. Stocked With Chechens Eager to Defy Russia", Andrew E. Kramer, The New York Times, July 8, 2015. <http://www.nytimes.com/2015/07/08/world/europe/islamic-battalions-stocked-with-chechens-aid-ukraine-in-war-with-rebels.html?_r=0>

[2 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nh2> ] « La CIA coordonne nazis et jihadistes », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 19 mai 2014. <http://www.voltairenet.org/article183834.html>

[3 <http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-bataillons-islamistes-contre-Donetsk-et-Lougansk-33906.html#nh3> ] « Des jihadistes assurent le service d’ordre des manifestations à Kiev », Réseau Voltaire, 4 décembre 2013. <http://www.voltairenet.org/article181374.html>



Le pillage organisé et/ou la mise au pas de la France par les américains !

8 Juillet 2015

  • L’étrange connivence entre les groupes terroristes (Daesch, Al Nosra, EI, Etc. …), le Qatar, l’Arabie Saoudite, etc. …, et la France.
  • La dangerosité de la loi sur le renseignement, votée le 24 juin 2015 par les députés en première lecture
  • La puissance de « l’Etat profond » en France. Ce dernier est entièrement au service des USA et influence le gouvernement français : La vente des Mistrals à la Russie, le pillage d’Alcatel, le racket imposé à Peugeot, le racket imposé à la BNP, la prise de contrôle stratégique d’Alsthom ( fin de l’indépendance de la France), etc. …
  • La destruction programmée de notre état nation. Intégration européenne par l’Acte III de la décentralisation (Les landers français, la loi NOTRe, la loi ALUR, la loi Déontologie, etc…).

 

 

 

 

  • François Mitterrand peu avant sa mort : « Au milieu des entretiens publiés dans le livre de Georges-Marc Benhamou Le dernier Mitterrand, l’ex-chef de l’Etat glissait : “La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort” ».
 
  • Sanctions contre l’Iran, l’éjection de Peugeot du marché iranien et la fermeture de l’usine d’Aulnay sous-bois :  Milad Jokar, « Rapport Sénat : “La France grande perdante des sanctions contre l’Iran” <http://www.huffingtonpost.fr/milad-jokar/rapport-senat-france-perdante-sanctions-iran_b_5819094.html>  », 15 septembre 2014 : « [L]a délégation française parle d’une forme particulière de violence qui s’apparente à une sorte de “kidnapping économique”. Elle exprime sa vive désapprobation face aux sanctions extraterritoriales imposées par le droit américain (…) La délégation a relevé que “la France témoigne d’une application stricte, voire zélée, des différents régimes de sanctions”.
 
  • Sanctions contre la Russie, la non livraison des Mistrals : Le gouvernement français a finalement tranché, et décidé de ne pas livrer à la Russie les deux porte-hélicoptères de type «Mistral», a déclaré à Washington le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian. Le ministre a souligné lors d’une conférence de presse dans la capitale américaine que les manquements aux termes du contrat avec la Russie coûteront à la France 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros), mais qu’il n’y avait «pas d’autre choix», selon Le Drian.  La suiteici <http://francais.rt.com/international/4025-paris-decide-ne-pas-livrer-mistrals>
  • Un article du Figaro assure que l’option de couler en haute mer les [Mistral] destinés à la Russie aurait été envisagée comme porte de sortie par les autorités françaises, ne sachant que faire des navires (…). <http://francais.rt.com/international/4025-paris-decide-ne-pas-livrer-mistrals>
 
 
  • Vente d’Alsthom, une haute trahison : Éric Denécé et Leslie Varenne, « Racket américain et démission d’État. Le dessous des cartes du rachat d’Alstom par General Electric <http://www.cf2r.org/images/stories/RR/rr13.pdf>  », CF2R.fr, 22 décembre 2014, pp.10-4 : « Depuis la fin de la Guerre froide, les États-Unis d’Amérique ont développé une redoutable stratégie afin d’assurer leur suprématie économique. Elle se fonde principalement sur les pressions politiques et les contraintes juridiques qu’ils imposent à leurs rivaux. »Autre lien : http://lucien-pons.over-blog.com/search/la%20vente%20d%27alsthom%20
Avec la main mise américaine sur ce secteur stratégique, la dissuasion nucléaire voulue par le général De Gaulle ne sera plus effective. La France et son peuple seront donc soumis au bon vouloir des maîtres du monde. Nous pouvons donc subir le même sort que la Libye, la Syrie, etc…, si les intérêts de ces psychopathes sont en jeu !
 
  • Loi sur le renseignement : Antoine Lefébure, « La loi renseignement va mettre la France sous la coupe des Américains <http://www.slate.fr/story/102539/loi-renseignement-france-coupe-americains>  », Slate.fr, 10 juin 2015 : « Le 31 octobre 2013, sur France Inter, Jean-Jacques Urvoas, député concepteur de la loi française sur le renseignement, se lance soudain dans une déclaration spontanée, répondant à une question qui ne lui est pas posée. Le signe d’une préoccupation, de la volonté de vouloir faire passer un message à un interlocuteur dont il ne dira rien : “Ce qui serait scandaleux, c’est que nous fournissions, nous Français, des éléments aux Américains portant sur des Français ! Cela serait inadmissible!” Et le journaliste de France Inter de demander : “Et cela n’a pas été le cas ?” “Je ne peux pas vous le dire, je ne sais pas. Je vous le dirais avec plaisir si j’en avais la certitude, mais je n’ai pas les éléments pour le dire aujourd’hui ; mais je ne le crois pas, ce n’est pas la culture de la DGSE.”
 
………………………………………

 www.maximechaix.info  

L’État profond « français » Al-Qaïda : terroriste en Occident, alliée au Moyen-Orient.

Depuis le 11-Septembre, on observe un basculement de nombreux États occidentaux vers une forme d’ultrasécuritarisme, imposé verticalement au nom de la lutte antiterroriste. Ce phénomène se caractérise notamment par l’adoption de mesures introduisant la notion de « pré-crime » dans la loi, ce qui est préoccupant.
 
[…]
 
Or, du fait du conformisme, de l’incompétence, voire de la complicité (5) de la plupart des médias grand public, une réalité profonde aussi déplaisante qu’irréfutable est dissimulée : depuis 2011, certains États occidentaux – dont le gouvernement français – ont soutenu des réseaux terroristes en Syrie, principalement via la Turquie (6) et les hydrocarbomonarchies du golfe Persique. (7) Datant de 2012, une évaluation secrète du Renseignement militaire du Pentagone confirme (8) ce soutien clandestin de l’Occident et de ses alliés moyen-orientaux en faveur de groupes jihadistes sur le territoire syrien ; dans ce document, cette agence anticipe avec deux ans d’avance la création d’un « État Islamique » à cheval entre l’Irak et la Syrie. (9)

[…]

Or, l’instrumentalisation périlleuse de groupes islamistes par les puissances occidentales et leurs alliés n’est pas une nouveauté, le soutien massif de la CIA aux « Arabes afghans » dans les années 1980 en étant l’exemple le plus connu du grand public ; par la suite, ce mode opératoire a de nouveau été appliqué en Bosnie, au Kosovo et en Libye. (15)

Politiques profondes de l’État français, hydrocarbomonarchies et jihad anti-Assad
 
Dans tous les cas, en coordonnant sa politique syrienne avec le Qatar et d’autres pays hostiles à Bachar el-Assad, l’État français a offert son appui diplomatique à des « rebelles » dont la modération est loin d’être avérée. En 2012, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait d’ailleurs déclaré au journal Le Monde que les jihadistes du Jahbat al-Nosra – c’est-à-dire d’al-Qaïda en Syrie – faisaient du « bon boulot » sur le terrain, (20) Daech faisant alors partie de cette milice avant la scission en avril 2013 entre al-Nosra et l’EI. (21) L’année précédente, d’autres groupes jihadistes liés à al-Qaïda, dont le GICL d’Abdelhakim Belhadj, avaient été intégrés aux opérations de l’OTAN en Libye.
 
[…]
 
Les médias français ne font pas mystère d’une alliance entre le Qatar, l’Arabie saoudite et la Turquie pour soutenir cette milice d’al-Qaïda et faire tomber le régime de Bachar el-Assad. (36) Sur le terrain, il semblerait que Daech en soit le principal bénéficiaire, selon le journaliste Jean-Michel Quatrepoint. (37)
Le paradoxe qui découle de ces politiques aventuristes est que la démocratie est menacée en Occident au nom de la lutte antiterroriste, alors que les principaux réseaux jihadistes sont aujourd’hui des alliés des pouvoirs profonds de l’OTAN,
 
[…]
 
Le système de gouvernance abyssale de l’« État profond »

Selon le docteur en Sciences politiques et ancien diplomate canadien Peter Dale Scott – dont je suis le principal traducteur francophone –, l’« État profond » est « un pouvoir qui ne provient pas de la Constitution, mais de sources extérieures et supérieures à celle-ci, et qui est plus puissant que l’État public. » (41) Afin d’illustrer un tel pouvoir, je vais citer un exemple méconnu, mais sur lequel nous reviendrons à travers cette analyse. Il s’agit des réseaux clandestins que la NSA a tissés avec la DGSE, dont les procédures d’échange massif de renseignements échapperaient au contrôle et à la supervision des responsables politiques français – selon les informations du journal Le Monde basées sur des documents internes de la NSA. (42)
 
[…]
 
Comme nous venons de le souligner, cette « omnipuissante » (46) agence états-unienne collabore déjà avec la DGSE, mais dans un cadre extralégal et visiblement non supervisé par l’État français.
 
[…]
 
Il en résulte une accélération du déclin commercial, technologique et industriel de notre pays, avant tout en faveur d’une puissance étrangère hégémoniste – dont la DGSE semble être officieusement devenue une extension, voire un réseau d’influence à part entière. Et la tendance ne pourra hélas s’inverser de sitôt au vu de la proportion de « Young Leaders » composant notre gouvernement actuel (83) et son « opposition », (84) certains d’entre eux faisant partie intégrante de l’État profond « français ». Par conséquent, à défaut de pouvoir inverser cette tendance en votant aux prochaines élections nationales, je vous remercie d’avance de transmettre cet article à vos responsables politiques (députés, sénateurs, ministres, Président de la République, etc.). Ce faisant, n’hésitez pas à leur demander des comptes, car il est inacceptable que nous financions, en tant que contribuables, un État profond supranational qui déstabilise notre économie et menace notre démocratie dans ses fondements mêmes.
Et puisque des millions de vies humaines sont en jeu, il est encore moins acceptable que l’État français, via ses services spéciaux, mène des politiques clandestines et irresponsables qui conduisent à renforcer des réseaux djihadistes au Moyen-Orient, alors que le gouvernement est censé lutter contre le fléau du terrorisme islamiste.
 
 
 
La suite sur « de defensa »:  http://www.dedefensa.org/article-l_tat_profond_fran_ais__27_06_2015.html
 

Cyberguerre !!

Depuis hier. La Chine bombarde un datacenter à St Louis, Missouri, directement ou en piratant (hier soir ils ont piraté des serveurs d’orange, c’était impressionnant le flux entre France, puis Hollande et USA). Les USA répliquent indirectement je crois, en piratant à leur tour des serveurs à Singapour et aux Philippines qui envoient des attaques vers la Chine. Et ce n’est que la partie du réseau monitorée par Norske. 

 http://map.norsecorp.com


MH-17: Moscou confirme qu'il s'opposera à la création d'un tribunal spécial

NATIONS UNIES (Etats-Unis), 9 juil 2015 (AFP) - La Russie a confirmé jeudi son opposition résolue à l'idée de créer un tribunal spécial mandaté par l'ONU pour juger les responsables du crash du Boeing malaisien abattu en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine.

La Malaisie a distribué mercredi à ses partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU une proposition de résolution créant ce tribunal.

Le Boeing 777 (vol MH-17) de Malaysia Airlines a été abattu le 17 juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine au moment où des combats opposaient séparatistes pro-russes et forces gouvernementales ukrainiennes dans cette zone.

L'Ukraine et les États-Unis affirment que l'appareil a été abattu par un missile sol-air fourni par Moscou aux séparatistes tandis que la Russie a accusé l'armée ukrainienne.

"Ce n'est pas le bon moment et c'est contre-productif", a déclaré à la presse le représentant permanent adjoint russe à l'ONU Petr Iliichev. Il a confirmé que la Russie allait tenter d'empêcher l'adoption de ce texte.

Kuala Lumpur est soutenu par plusieurs pays dont les Pays Bas, d'où étaient originaires la majorité des passagers de l'avion mais Moscou peut mettre son veto à toute résolution en tant que membre permanent du Conseil.

Le projet de résolution, dont l'AFP a eu copie, est placé sous le chapitre 7 de la charte des Nations unies, c'est-à-dire que les pays membres s'exposeraient à des sanctions s'ils ne coopèrent pas avec le tribunal.

Celui-ci "serait un moyen efficace de garantir un processus indépendant et impartial d'attribution des responsabilités", souligne le texte. Il décrit l'attaque de l'avion comme "une menace contre la paix et la sécurité internationale" et exige que chaque Etat membre collabore pleinement avec le tribunal.

Toujours selon le projet, "le tribunal international aura pour seul objectif de poursuivre en justice les personnes responsables de crimes liés" à cette affaire. Le Conseil devra aussi adopter les statuts de cette nouvelle instance, similaire à d'autres tribunaux ad hoc dépendant de l'ONU.

Peu après le crash, le 22 juillet 2014, le Conseil avait adopté une résolution exigeant "que les responsables de cet incident répondent de leurs actes et que tous les États s'associent pleinement aux efforts déployés pour établir les responsabilités".





COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire